Insolite
URL courte
1261
S'abonner

La photo d'un marchand de rue de 89 ans publiée sur les réseaux sociaux a permis de collecter une somme de 300.000 dollars par le biais du financement participatif afin qu'il prenne sa retraite.

L'image de Fidencio Sanchez, un vendeur de rue de 89 ans de Chicago (Etats-Unis), était tellement triste qu'elle a donné l'idée d'un financement participatif pour que celui-là puisse prendre enfin sa retraite, a raconté l'auteur de la photo de M. Sanchez, Joel Cervantes Macias.

​"Tout le monde marchait devant lui, comme s'il n'existait pas", a-t-il déploré, après lui avoir acheté des sucreries.

Ensuite, M. Macias a publié la photo du marchand sur sa page Facebook, créé un compte bancaire pour la collecte de l'argent finançant la retraite de M.Sanchez et a trouvé un juriste afin de surveiller l'affaire bénévolement.

La réponse a été immédiate, avec 3.000 dollars recueillis en une seule journée, ce qui a permis d'accorder un jour de repos à cet homme laborieux.

L'histoire de la vie de Fidencio Sanchez est aussi dure que sa photo. Après une expérience de plus de 20 ans comme marchand de glaces, lui et son épouse ont dû retourner au boulot et vendre des bonbons près de l'église locale. En effet, suite à la mort de leur fille cette année, ils ont dû s'occuper de leurs deux petits-enfants.

Pour M. Macias, Fidencio Sanchez est un honnête homme et son dévouement mérite largement d'être admiré.

M. Sanchez, pour sa part, a confié qu'il ne va pas conserver tout l'argent collecté pour lui, en gardant la plus grande partie pour ses petits-enfants et partageant le reste avec des gens dans le besoin.

Lire aussi:

91 ans, cloué au lit, il a tricoté 8.000 bonnets pour les SDF
Cette mamie de 98 ans qui tricote pour sauver les bébés manchots
Le crowdfunding, un moyen sûr pour accéder à l’université… pour un SDF
Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Tags:
retraité, réseaux sociaux, marchand, participatif, financement, Fidencio Sanchez, États-Unis, Chicago
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook