Ecoutez Radio Sputnik
    Pikachu

    Ce vendeur de peluches Pokémons atteint du cancer sauvé par des internautes

    © Flickr / Sadie Hernandez
    Insolite
    URL courte
    0 101
    S'abonner

    Les réseaux sociaux, ce n’est pas seulement des mèmes et des blagues interminables… Parfois un simple message sur Facebook peut sauver la vie et rendre la justice, comme cela s’est produit dans le cas d’Uncle David, un vendeur malaisien de peluches.

    Au cours des 15 dernières années, Uncle David a vendu des peluches non loin d'une banque située au centre de la capitale malaisienne, Kuala Lumpur. L’année dernière, on lui a diagnostiqué un cancer. Après s'être rétabli, il a continué à vendre des jouets pour joindre les deux bouts.

    La semaine dernière, l’homme a reçu une commande pour 250 Pokémons en peluche. Cependant, le client n’est jamais venu les prendre et a laissé le vieil homme dans une situation très difficile avec plus de jouets qu’il ne pouvait en vendre.

     

     

    C’est à ce moment-là que les internautes sont venus en aide à Uncle David.

    « Une bonne âme m’a vu et a raconté sur Facebook mon histoire », explique le vendeur.

     

    Dans sa publication sur le réseau social, la blogueuse Vivian Tok a appelé à soutenir le vieil homme. Et ça a marché ! Le message sur Uncle David est devenu viral, les internautes ont partagé l’emplacement du vendeur en s'encourageant les uns les autres à lui rendre visite et à lui acheter un jouet.

     

     

    « La réponse a été fantastique. En deux heures, j’ai vendu 190 jouets », s'enthousiasme Uncle David.

     

    L’homme ajoute qu'il est très reconnaissant de l’appui du public et qu’il n’acceptera aucun paiement supplémentaire pour ses jouets. A l’âge de 50 ans, Uncle David, dont le nom réel est David Christopher, a sacrifié un emploi bien payé et a déménagé à Kuala Lumpur pour que son fils puisse aller à l’école dans la capitale. Il a commencé à marcher dans les rues en vendant des peluches, ce que lui a permis de passer plus de temps avec son fils.

    Ce dernier a à présent 20 ans et continue ses études.

    Lire aussi:

    Vous avez dit iPhone 7? Cette ville de l’Oural reste de marbre
    Son voisin d’avion est obèse, il attaque la compagnie aérienne
    Bobo, ce chat qui travaille depuis 9 ans sans un jour de congé
    Bisons décapités en Espagne: l’œuvre d’un chasseur en série?
    Tags:
    Pokemon Go, Kuala Lumpur
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik