Insolite
URL courte
4243
S'abonner

La mairie de Sarzeau (Morbihan) a reçu un courrier des impôts adressé à une habitante décédée. En guise d’adresse, l'emplacement de la tombe de la contribuable au cimetière…

« Lors d'une réunion du conseil départemental jeudi, il y a eu un échange de pépites concernant l'administration », confie la secrétaire du maire de la localité: « Le maire de Sarzeau a reçu un courrier du centre des finances publiques de la ville adressé à une habitante décédée, dont l'adresse était 'tombe 24, rangée E, rue du cimetière'. »

Selon Christophe Libre, le trésorier-payeur général de Sarzeau, cité par Ouest-France, il s'agit de l'avis de taxe foncière. « Ce n'est pas la première année malheureusement qu'il y a ce genre de courrier qui vient du centre des finances publiques de Vannes », a déclaré M. Libre au quotidien régional.

Le fonctionnaire dédouane cependant les services de l'État. « Ce n'est pas un fonctionnaire qui aurait pu faire cela. Je vois mal quelqu'un de censé l'écrire », dit-il. Il pourrait s'agir selon lui de la « farce d'une personne qui a fait ce changement d'adresse », de « l'un des héritiers qui ne voulait pas payer la taxe foncière », subodore-t-il.

Pour simplifier les procédures administratives, notamment en cas de déménagement, les contribuables, munis de leur numéro fiscal de référence, peuvent en effet stipuler directement leur changement d'adresse sur Internet.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Découverte d'une tombe d'un homme mystérieux en Suisse
Une tombe de Vikings nobles découverte au Danemark
Une tombe de chat du XIXe siècle devient virale
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Tags:
insolite, fisc, cimetière, Sarzeau, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook