Insolite
URL courte
2472
S'abonner

L’animal a caché la femme avec son corps jusqu’à l’arrivée des pompiers.

Une véritable fidélité et un immense courage. Che, un chien de l'État américain de Philadelphie, a risqué sa vie pour sauver sa maîtresse, racontent les médias américains.

La femme dormait encore, lorsque l'incendie s'est déclaré dans sa maison. Che a alors couru vers elle et s'est mis à aboyer violemment pour la réveiller… Il a probablement réussi à le faire, mais la femme a perdu connaissance avant de composer le numéro d'urgence, car ce sont les voisins, alarmés par la conduite de Che, qui ont appelé les pompiers. Arrivés sur les lieux, ceux-ci ont trouvé la propriétaire de la maison étendue sur le sol. Le chien était couché sur elle.

« L'animal est resté sur sa poitrine pendant tout ce temps, ce qui lui a empêché de brûler entièrement dans l'incendie », raconte Adele Butler, voisine de la femme, citée par le site ABC.

Après l'incident, la maîtresse de Che a été transportée à l'hôpital avec des brûlures sur 50% de la surface de la peau. Le chien a lui aussi été hospitalisé dans une clinique vétérinaire, où il suit actuellement un traitement.

« Che, notre #chienpompier héroïque, a reçu aujourd'hui une visite surprise d'un des pompiers qui l'ont sauvé de la maison en flammes hier matin! La visite semble lui avoir fait du bien ! Le personnel du Centre pour les animaux et des services d'urgence indique que Che mange et qu'il est sorti pour une courte promenade ce matin. Il est toujours sous oxygène pour l'aider à respirer, mais nous espérons qu'il a fait le plus dur et qu'il sortira dans quelques jours. Pensez, s'il vous plaît à la maîtresse de Che. Elle est actuellement dans un état critique », indique le message publié sur le compte Facebook du centre vétérinaire où se trouve le chien.

Lire aussi:

Ce chien qui chante en duo avec une star mondiale de l’opéra (vidéo)
Un chien âgé de 7 000 ans découvert à Stonehenge
Quand un chien ronfle comme un homme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook