Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme arabe

    Divorce à la saoudienne… Deux heures après le mariage!

    © AP Photo / Shakil Adil
    Insolite
    URL courte
    8422
    S'abonner

    Un Saoudien a demandé le divorce deux heures après son mariage à cause de photos que sa bien-aimée a publiées sur les réseaux sociaux.

    La publication de photos en ligne et l'utilisation des applications Snapchat, Instagram et Twitter avaient pourtant été interdites dans le contrat de mariage. Mais l'heureuse épouse a transgressé l'interdiction, en lançant échapper sa joie à ses connaissances en ligne.

    « Il y avait un contrat de mariage selon lequel elle n'était pas censé utiliser des applications mobiles des réseaux sociaux permettant de publier des photos. Malheureusement, ma sœur n'a pas tenu sa promesse et s'est plongée dans Snapchat pour correspondre avec une amie », a confié le frère de l'ex-épouse.

    Selon sa famille, son mari a été trop sévère avec elle, tandis que la partie de l'époux a répondu que ce dernier avait le droit d'agir ainsi.

    Conformément à la législation saoudienne, les hommes peuvent demander le divorce sans raison apparente. Par exemple, juste après que la femme montre son visage pour la première fois ou bien si cette dernière ne répond pas à un SMS.

    Aujourd'hui, en Arabie saoudite, 50 % des mariages mènent à un divorce. La majorité concerne des jeunes couples.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Inde: le divorce instantané rejeté par plus de 50.000 musulmanes
    En Inde, des voix s’élèvent contre la traite des femmes en Arabie saoudite
    Le couple «parfait» des réseaux sociaux face au mur du réel
    Tags:
    époux, photo, divorce, mariage, réseaux sociaux, Instagram, Twitter, Snapchat, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik