Ecoutez Radio Sputnik
    Un cimetière

    Facebook «enterre» Mark Zuckerberg et des centaines d’utilisateurs

    © Flickr/ eltpics
    Insolite
    URL courte
    449

    À chaque jour suffit sa bavure: suite à un bug imprévu, Facebook a présenté ses condoléances à des centaines de ses utilisateurs, y compris à son fondateur Mark Zuckerberg.

    Le 11 novembre, plusieurs utilisateurs de Facebook ont fait une découverte pour le moins désagréable  : le réseau social a présenté ses condoléances à leur famille, appelant cette dernière à ne pas baisser les bras, écrit le site Gizmodo.

    Mais n'ayez crainte  : personne n'est mort pour de bon. Il s'agit en fait d'un bug informatique, dont la cause reste à préciser.

    La bavure n'a pas tardé à faire le tour des réseaux sociaux. «  Il faut bloquer Facebook puisque je ne suis pas morte  !  », a publié une twitteuse, visiblement indignée.

    «  Quelqu'un a dit à Facebook que j'étais morte. Maintenant, ma page est "en deuil". Il semble qu'il faut des preuves pour affirmer une telle chose  », a écrit une autre utilisatrice.

    «  Est-t-on vraiment morts aujourd'hui, tous à la fois  ?  », s'est demandée une autre internaute.

    De son côté, Facebook a demandé pardon à tous les utilisateurs concernés pour cette «  terrible erreur  », tout en soulignant que «  le problème avait été résolu et que tout fonctionnait désormais normalement.  »

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Suède refuse une permission de sortie à Assange pour un enterrement, Assange fait appel
    Enterrement bombardé au Yémen: Riyad reconnaît à demi-mot
    Israël: enterrement des victimes de l'Hyper Cacher parisien
    Tags:
    Internet, insolite, Facebook, Inc, Mark Zuckerberg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik