Insolite
URL courte
287
S'abonner

Vous avez fait la découverte du siècle et vous voulez l’enregistrer? Faites une pause pour vérifier si elle n’avait pas déjà été faite par les scientifiques britanniques qui ne cessent d’amuser la galerie avec leurs études extravagantes!

L'University College de Londres est sans nul doute une institution sérieuse et riche en idées curieuses. Croyez-le ou non, mais les chercheurs ont récemment proposé une explication à l'absence d'os dans l'organe reproducteur du mâle humain, contrairement à plusieurs autres espèces de mammifères.

Quelle en est la raison ? Selon l'étude, c'est l'émergence de la monogamie chez l'espèce humaine, l'homo erectus, qui expliquerait une telle absence : pas de rivaux, donc la durée des rapports sexuels est plus courte. Conclusion : la présence d'un os dans le pénis n'est pas nécessaire.

La biologie est un terrain où les scientifiques britanniques peuvent montrer toute leur force intellectuelle. Les virus ? Alors, les chercheurs offrent une raison supplémentaire pour craindre tout ce qui est lié à ces micro-organismes : ils ont pu prouver que l'homme pouvait tomber malade à cause d'un virus… d'ordinateur !

En 2003, les scientifiques britanniques avaient déjà secoué la zoologie avec leur découverte extraordinaire concernant les coccinelles. Tout ce que vous vouliez savoir sur les coccinelles, mais peut-être aviez peur de le demander : les chercheurs ont dévoilé qu'au moins neuf coccinelles londoniennes sur dix souffraient de maladies vénériennes.

Après l'hiver, ces animaux se lancent dans une vie sexuelle irrégulière d'où leurs graves problèmes de santé.

Les fourmis sont également dans le collimateur des scientifiques britanniques. Ces derniers ont découvert que ces insectes avaient aussi leurs escrocs et leurs corrompus.

Ces animaux sont très socialisés, donc ce n'est peut-être pas si étonnant que ça…

Les canards sont aussi parmi les malheureux animaux à avoir attiré l'attention des scientifiques britanniques. Les chercheurs ont découvert que les canards aimaient la pluie.

canard sous la pluie
© Flickr / Nick Harris
canard sous la pluie

Mais tout campagnard le sait, n'est-ce pas ? Pourtant, les scientifiques britanniques ont eu besoin de trois ans de recherches pour le prouver.

Et, les chats. Imaginez que pour accomplir des tâches compliquées les chats préfèrent utiliser leur patte avant gauche, alors que les chattes (attention !) — leur patte avant droite.

Chat
© Flickr / Tambako The Jaguar
Chat

Cette découverte des scientifiques britanniques est une vraie révolution pour la zoologie !

Si, avec tout ça, vous n'êtes toujours pas entièrement satisfaits par les capacités des scientifiques britanniques, alors cette découverte vous fera changer d'avis : les chercheurs de l'Université de Keele ont réalisé une expérience prouvant que l'emploi de gros mots pouvait réduire la douleur physique.

Cri
© Flickr / Very Quiet
Cri

Ainsi, tous ceux qui souffrent des activités trop intellectuelles des scientifiques britanniques, pourraient procéder à la vérification personnelle de cette découverte !

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le mystère du Père Noël élucidé grâce à… la théorie de la relativité!
Le mystère du serpent à quatre pattes élucidé
Des chercheurs ont découvert un véritable monstre à 400 pattes
Des pyramides en Antarctique? Bonne imagination, chercheurs US!
Tags:
biologie, chercheurs, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook