Insolite
URL courte
7141
S'abonner

Un sculpteur autodidacte originaire d’un village yakoute, en Sibérie, a confectionné un gigantesque coq à partir d’excréments d’animaux. L’œuvre d’art est devenu l’attraction principale de la localité.

Passionné d'art moderne, Michaïl Bopposov, originaire du village d'Oulba, en Yakoutie (nord-est de la Sibérie) a fabriqué le symbole de l'année 2017, le coq, à partir de matériaux qu'il « avait sous la main ».

Son coq en bouse de 3,5 mètres de long sur 4,2 mètres de large occupe depuis le 31 décembre la place centrale du village. Grâce au froid (il fait cette semaine entre —30 et —50 degrés dans la région) la sculpture tient bien droit sans s'abîmer.

Juste avant les fêtes de fin d'année, Bopposov s'est blessé à la jambe et s'est retrouvé à l'hôpital. Mais cela n'a pas empêché les villageois de lui commander ce projet de sculpture. Secouru par ses frères, l'artisan est finalement arrivé à concrétiser le fruit de son imagination.

Depuis, les habitants d'Oulba n'hésitent pas à se prendre en photo avec le coq. Michaïl Bopposov est une véritable star dans son village, car il fait ses sculptures chaque année à la veille de la Saint-Sylvestre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Une voleuse de sapin retrouvée grâce aux décorations perdues en chemin
Aimer son pays n’est pas un crime: témoignage d’un Français qui a choisi la Russie
Facebook censure le dieu Neptune pour «sexualité explicite»
Tags:
sculpture, Michaïl Bopposov, Sibérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik