Insolite
URL courte
8211
S'abonner

Les utilisateurs des réseaux sociaux ridiculisent le ministre polonais des Affaires étrangères pour son intention de dialoguer avec un pays qui n’existe pas.

Au cours de sa visite à New York, Witold Waszczykowski, le ministre polonais des Affaires étrangères s'est déclaré prêt à rencontrer la délégation de San Escobar, relate la chaîne Polsat.

« Nous avons la possibilité de mener 20 négociations avec différents ministres. Pour la première fois dans l'histoire de notre diplomatie, nous négocierons avec les représentants de pays caribéens, comme San Escobar ou le Belize », a déclaré le ministre.

Peu de temps après cette déclaration, les internautes ont commencé à ridiculiser le projet du ministre de rencontrer son homologue d'un pays inexistant, baptisé San Escobar. Un compte de la « République démocratique de San Escobar » a été créé sur Twitter. Plusieurs messages sur les « relations bilatérales entre les deux pays » ont été publiés, notamment sur la levée du régime de visas avec la Pologne, le lancement de vols directs entre les deux pays et le soutien du pays fictif à la candidature de Varsovie au Conseil de sécurité de l'Onu.

« San Escobar informe que des millions de Polonais l'aiment ! », lit-on dans un des messages du « compte officiel de la république. »

« La République démocratique de San Escobar soutient pleinement la candidature polonaise au Conseil de sécurité de l'Onu. »

La photo prise lors d'une rencontre de Witold Waszczykowski avec l'ex-secrétaire d'État américain Henry Kissinger a été accompagnée d'un commentaire sur « l'affrontement politique acharné des deux réalistes politiques : il s'agit de zones d'influence à San Escobar ».

Un utilisateur, sous le pseudonyme d'AndrzejRysuje, a publié « l'agenda des visites prochaines du ministre polonais des Affaires étrangères : »

« 10,01 San Escobar
12.01 Neverland (Peter Pan)
14.01 Narnia
16.01 Forêt des Rêves bleus (Winnie l'ourson)
20.01 Mordor (Le Seigneur des anneaux) »

« Le lieu où Witold Waszczykowski passera ses vacances dévoilé », ont écrit des représentants du mouvement Jeunes démocrates de Cracovie.

De plus, le lapsus du ministre a été commenté par des représentants de la Plate-forme civique, un parti d'opposition polonais. Ainsi, l'ex-chef de la diplomatie polonaise Radoslaw Sikorski s'est amusé que les négociations avec San Escobar soient « succès de la politique étrangère de la Pologne. »

Tomasz Siemoniak, ex-ministre de la Défense, a souligné que « le ministre Waszczykowski nuit à la Pologne beaucoup moins que d'habitude lorsqu'il négocie avec des représentants d'États inexistants. »

Cependant, le ministère s'est déjà expliqué à ce sujet. La porte-parole du ministère Joanna Wajda a déclaré que dans son discours, Witold Waszczykowski évoquait en fait son homologue de Saint-Christophe-et-Niévès (San Cristóbal y Nieves en espagnol), mais qu'il s'est trompé et a confondu les mots Escobar et Cristóbal. Cependant, elle n'a pas précisé pourquoi il avait décidé d'utiliser le nom espagnol du pays dans son discours.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L’«occupation ukrainienne» et autres lapsus de Piotr Porochenko
Lapsus de Mikhaïl Saakachvili sur la TV ukrainienne
Lapsus de François Hollande : il invente le mot « Macédonie » pour parler de la Macédoine
Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Tags:
réseaux sociaux, Internet, lapsus, diplomatie, ministère polonais des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski, Saint-Christophe-et-Niévès, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook