Insolite
URL courte
Investiture du 45e président américain Donald Trump (24)
17172
S'abonner

La Maison Blanche court-elle le risque de rester sans animaux de compagnie? La famille Trump en tout cas est prête à rompre avec une tradition vieille d’un siècle.

Pour la première fois en 100 ans, la Maison Blanche risque de rester sans animaux de compagnie, la famille du président Trump n'en ayant aucun, écrit le journal The Huffington Post.

D'après le quotidien, des animaux de compagnie ont pris leurs quartiers dans la Maison Blanche il y a environ 100 ans, lorsque le 26e président des États-Unis, Theodore Roosevelt, est entré en fonctions.

Quant aux animaux, chaque président avait ses propres préférences personnelles: alors que les uns aimaient les chevaux et les oiseaux, d'autres préféraient les vaches et les boucs.

À titre d'exemple, sous le président Obama, deux chiens d'eau portugais — Bo et Sunny —habitaient la Maison Blanche; sous le président Georges W. Bush, un terrier écossais — Barney Bush — courrait dans ses couloirs; sous le président Clinton, le labrador retriever Buddy et le chat Socks faisaient la joie de leurs maîtres.

Au demeurant, le Washington Post n'exclut pas que la famille Trump puisse adopter un chien après avoir emménagé dans la Maison Blanche.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Investiture du 45e président américain Donald Trump (24)

Lire aussi:

Rencontre Trump-May: «Un populiste à la Maison Blanche, une femme forte à Downing Street»
L’investiture de Trump trollée en direct sur BBC fait pleurer de rire la Toile
Les démocrates redoutent un accord entre Trump et la Russie sur l'Ukraine
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Tags:
animaux, insolite, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook