Ecoutez Radio Sputnik
    Une fille déguisée en Samara, personnage du film d'horreur Le Cercle

    Les clients d'un magasin terrorisés par un personnage de film d'horreur

    © Photo. Capture d'écran: YouTube
    Insolite
    URL courte
    564

    À quelques jours de la sortie du nouveau film d'horreur Les Cercles, les promoteurs font tout pour qu'il ne passe pas inaperçu. Ils ont même envoyé un des personnages du film dans un magasin afin qu'il terrorise les clients.

    Un magasin d'électroménager de New York a fait une blague plutôt douteuse à ses clients dans le cadre de présentation de la bande-annonce du film d'horreur Le Cercle, qui fait suite aux deux premiers opus de la série. La vidéo de la blague a été publiée sur la chaîne YouTube BD Horror Trailers and Clips.

    Les organisateurs de cette performance ont caché une fille maquillée comme Samara, un des personnages principaux du film d'horreur, derrière une télévision.

    La vidéo montre des clients en train de faire leurs courses. Tout à coup, un panneau se retire d'un écran et l'effrayante fillette sort tranquillement de la télévision, provoquant une sacrée peur chez les visiteurs.

    La première partie de la franchise Le Cercle a vu le jour en 2002. C'est un film d'horreur américano-japonais réalisé par Gore Verbinski, réalisateur américain. Naomi Watts, célèbre actrice australienne, y a joué le rôle principal.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Oh! Oh!... Horreur! Elle trouve un serpent mortel enroulé dans son sapin
    Edgar Poe et Baudelaire face à l'horreur américaine
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Tags:
    cinéma, horreur, blagues, vidéo, Le Cercle, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik