Ecoutez Radio Sputnik
    Un chien

    Il fait passer son chien pour un bélier pour tromper le fisc

    © REUTERS/ Maxim Shemetov
    Insolite
    URL courte
    5636211

    Afin d’économiser, certains amateurs d’animaux de compagnie vont jusqu’à tricher sur l’espèce de leur ami à quatre pattes. Appeler un chat un chat, ce n’est pas leur genre!

    Un habitant de Rostock (Allemagne) a choisi un procédé pas comme les autres pour échapper aux impôts. Afin de ne pas payer l'impôt sur les chiens que doit verser chaque Allemand possédant un toutou, il a décidé de le faire passer pour… un bélier.

    Comme l'indique le nom de l'impôt, si vous possédez un autre animal de compagnie, vous ne devez rien payer, a conclu le propriétaire de l'animal. En effet, en fonction de la région, posséder un chien vous reviendra près de 120 euros par an.

    Chaque animal a un numéro d'immatriculation, des papiers et un jeton spécial qu'on peut attacher autour de son cou. Les papiers peuvent être demandés à tout moment.

    L'homme en question n'a pas pu présenter ces documents à la police, affirmant que son animal de compagnie était un bélier, a raconté un policier. Le lendemain, la police, accompagnée d'un vétérinaire, lui a rendu visite pour constater qu'il s'agissait bien d'un chien.

    Le malheureux propriétaire écopera sans doute d'une amende importante à l'issue de son procès.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Un chien en retire un autre d’un torrent rapide (vidéo)
    Une chienne de Barack Obama mord une adolescente au visage
    Ils tentent d'enfiler un pull à leur chien et se retrouvent à l'hôpital
    Une Britannique met ses chiens au régime végétalien
    Tags:
    chiens, animaux, insolite, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik