Ecoutez Radio Sputnik
    Un supermarché

    Bientôt un marquage pour la malbouffe en Russie?

    Gina Sanders
    Insolite
    URL courte
    61069320

    Le gouvernement russe veut obliger les producteurs de produits alimentaires mauvais pour la santé à prévenir les consommateurs à l'aide de la couleur rouge.

    Les autorités russes examinent la possibilité d'introduire un marquage tricolore de produits alimentaires en fonction de leur effet sur la santé, a déclaré Sergueï Ivanov, représentant spécial du président russe pour les questions liées à l'environnement, à l'écologie et aux transports.

    « Voilà une idée qui est en train d'être discutée. Il y a des produits délicieux mais néfastes pour la santé. Nous ne voulons pas les interdire, nous voulons introduire un marquage tricolore. Rouge — mangez si cela vous fait plaisir mais sachez qu'au bout d'un moment vous deviendrez, par exemple, obèses. Jaune — le produit est plus ou moins bon pour la santé. Le vert sera réservé aux produits bio de bonne qualité », a déclaré M. Ivanov dans une interview accordée au journal russe Argumenti i Fakti.

    Selon lui, il est clair que le fromage frais ou la crème fraîche sans huile de palme (parfois utilisée dans la production de produits laitiers) coûtent plus cher, mais les citoyens doivent être informés de la présence d'additifs dangereux et avoir le choix.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La France, le 1er pays européen à étiqueter les produits de Cisjordanie
    Ces jeunes mariés proposent un menu de produits trouvés dans les poubelles
    Les aliments produits à partir d'hydrocarbures deviennent réalité
    Tags:
    produits alimentaires, projet, santé, Sergueï Ivanov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik