Insolite
URL courte
3211
S'abonner

La vie réserve de belles surprises: en Inde, les parents s’apprêtaient à enterrer leur fils de 17 ans lorsque ce dernier s’est réveillé. Quoique dans un état critique, le jeune est toujours en vie.

Imaginez la surprise de ce jeune homme originaire de la ville indienne de Dharwad, dans l'État de Karnataka, lorsqu’il s’est réveillé sur le chemin de son propre enterrement, rapporte le journal Times of India.

Comme le témoignent les parents du jeune « miraculé » de 17 ans, il y a à peu près un mois, il a été mordu par un chien. Après l’incident l’adolescent a souffert pendant plusieurs semaines de fièvre avant d’être hospitalisé dans un état critique.

À l’hôpital, le jeune a été placé en soins intensifs où les médecins ont conclu que pour être sauvé il devait être branché à un appareil qui le maintiendrait en vie. Éprouvant des difficultés matérielles, la famille a dû refuser l’aide des médecins et ramener l’adolescent à la maison.

Lorsque le jeune n’a plus montré aucun signe de vie, les parents ont constaté qu’il était mort. Le jour des funérailles, la procession s’est mise en route vers le village natal de la famille où devait se dérouler l’enterrement. Or, à deux kilomètres de l’arrivée, le jeune s’est réveillé.

À présent, il se trouve à l’hôpital et souffre d’une méningo-encéphalite.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Pour ses 80 ans, une mamie «s'envoie en l'air» dans le ciel d'Ekaterinbourg
Un motocycliste échappe à un train par miracle
Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Tags:
maladies, miracle, obsèques, décès, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook