Ecoutez Radio Sputnik
    Le Spiegel fait un portrait hybride de Poutine et de Trump sur sa nouvelle Une

    Le Spiegel fait un portrait hybride de Poutine et de Trump sur sa nouvelle Une

    © AP Photo / Alexander Zemlianichenko
    Insolite
    URL courte
    12318

    L’habitude propre, ces derniers temps, à l’Europe de voir l’implication du président russe partout s’est étendue jusqu’à même le voir dans d’autres personnes… Par exemple, dans le président américain Donald Trump.

    L'hebdomadaire allemand Der Spiegel a proposé à ses lecteurs une curieuse illustration pour la couverture du nouveau numéro de mars, sur laquelle on peut bel et bien voir un portrait hybride de deux dirigeants internationaux : les visages des présidents russe Vladimir Poutine et américain Donald Trump.

    « Le double dirigeant », est-il inscrit sous l'illustration. Et de poursuivre : « Combien de Poutine y a-t-il en Trump ? ». Une référence évidente à l'implication de la Russie dans la présidentielle américaine.

    Certes, la couverture est parfaitement « complétée » par un article de ce numéro consacré à la soi-disant « question russe », c'est-à-dire à l'influence de la Russie dans la présidentielle américaine. Selon l'article, les relations de Vladimir Poutine avec les pays occidentaux pourraient « se compliquer », parce que maintenant « même les politiciens européens s'attendent à des cyberattaques des élections ».

    Le dernier numéro du Spiegel, selon l'édition, a été mis en vente le 4 mars. Ce n'est pas la première fois que le nouveau président américain est en couverture de l'hebdomadaire allemand. La dernière fois, Trump y était montré avec la tête de la Statue de la Liberté dans une main et un couteau dans l'autre.

    Auparavant, les responsables américains avaient accusé la Russie d'avoir mené des cyberattaques sur les systèmes informatiques des organisations politiques américaines afin d'influencer les résultats de l'élection présidentielle. À cet égard, l'administration Obama avait imposé des sanctions contre certains individus et entreprises russes.

    Moscou a nié les accusations, les qualifiant d'infondées. Le président Donald Trump a promis que les autorités procédaient à une nouvelle enquête sur ce sujet. Le comité sur le renseignement de la Chambre des représentants des États-Unis s'en occupe en parallèle.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Peskov s'étonne des critiques infondées du ministre britannique sur les médias russes
    Peskov a expliqué les attaques de l'Occident par la fermeté de Poutine
    Pour les médias occidentaux, Trump est un «terroriste barbare»
    Tags:
    élection présidentielle, Donald Trump, Vladimir Poutine, Europe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik