Insolite
URL courte
0 90
S'abonner

Jusqu’à présent, la levure de boulanger était utilisée pour faire de délicieux gâteaux et beignets ainsi que de croustillantes baguettes. En Chine, ce champignon aura une autre utilité. Il servira à mesurer… le niveau de pollution atmosphérique.

Des chercheurs chinois se sont mis à utiliser la levure pour établir le niveau de pollution atmosphérique liée à la circulation et d'autres facteurs, lit-on dans des articles publiés dans les revues scientifiques chinoises.

Des scientifiques de l'Université de Pékin ont inventé et fabriqué une technologie hors du commun permettant à une personne ordinaire de connaître le niveau de pollution de l'environnement. Il s'est avéré que le smog et la levure entraient assez bien en contact, et que cette dernière pourrait détecter la présence de smog dans l'atmosphère.

Le smog est composé de particules PM2.5. Donc, dès qu'on place un sachet de levure de bière dans un nuage de smog, ces substances se mettent immédiatement en «contact», et des particules PM2.5 se fixent sur la levure. Avec un marqueur fluorescent, il est possible de déterminer le niveau de pollution de l'environnement.

Tenant compte de toutes les conclusions obtenues au cours de l'étude menée, les chercheurs envisagent de développer un système d'alarme pour informer les Chinois de la menace liée à la pollution atmosphérique.

Il est à noter que, début janvier, la Chine a lancé une alerte rouge, la plus haute, de pollution de l'air. Le smog en question a perturbé la circulation routière et retardé des vols. Le smog plane sur Pékin toute l'année, mais de novembre à mars le problème se pose le plus crûment.

En 2017, la ville entend dépenser environ 2,5 milliards de dollars (2,4 mds EUR) pour lutter contre la pollution.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Scientifiques russes: lutter contre la pollution à l’aide… des apatites
La pollution de l’air tuera plus de 200 millions de personnes d'ici 2060
48.000 décès par an liés à la pollution de l’air en France
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Tags:
alerte, gènes, système d'alarme, nuages, smog, technologies, chercheurs, pollution, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook