Insolite
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
4152
S'abonner

Les Français ont toujours su se moquer d’eux-mêmes. Ils n’ont certes pas raté l’occasion de tourner en dérision la campagne présidentielle qui bat son plein en France. Cette fois-ci, ils ont choisi comme instrument… les préservatifs!

La marque Callvin, spécialisée dans les préservatifs humoristiques et personnalisés, a profité de la campagne électorale qui bat son plein en France pour lancer une nouvelle gamme de préservatifs parodiant les couleurs des différents partis politiques.

À quelques semaines de l'élection présidentielle, le succès est garanti.

Inspirée par l'actualité française, la marque de préservatifs a donc créé une gamme « Érection présidentielle 2017 » qui propose des préservatifs s'inspirant des couleurs des partis des différents candidats, de l'extrême-gauche à l'extrême-droite.

Tous les goûts politiques sont ainsi satisfaits.

​Reconnaissons que Callvin maîtrise l'art du jeu de mot. Elle a un peu modifié, avec humour, les noms des partis et leurs slogans.

Les politiques font ainsi les frais des commentaires grivois des produits parodiques signés Callvin. L'humour semble être un bon choix pour une campagne de promotion, n'est-ce pas?

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

On lui retire un bouchon de bière de l’estomac à l’aide d’un préservatif
Les préservatifs vegans et les vibromasseurs Wi-Fi gagnent en popularité
En Norvège, presque 200 personnes se pressent pour changer leur sexe sans chirurgie
Von der Leyen à nouveau au centre d’un malaise diplomatique après une «insulte» au Président ukrainien
Tags:
préservatifs, insolite, Présidentielle française 2017, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook