Insolite
URL courte
239
S'abonner

L'ambassade des États-Unis au Royaume-Uni a soumis un bébé de trois mois à un interrogatoire pour soupçons de... liens avec le terrorisme. Le grand-père du bambin se souviendra longtemps de ce qu'il peut en coûter pour une toute petite erreur dans un formulaire d'autorisation électronique de voyage.

Harvey Kenyon-Cairns, un bout de chou de trois mois, devait passer ses vacances en Floride, mais son grand-père a fait une erreur en remplissant le formulaire d'autorisation électronique de voyage, obligatoire pour entrer aux États-Unis.

À la question « Cherchez-vous à vous engager, ou vous êtes-vous jamais engagé(e) dans des activités terroristes, d'espionnage, de sabotage, ou de génocide ? » Paul Kenyon, pour son petit-fils, a coché la case « oui ».

Suite à cette erreur, le bébé a été convoqué pour être interrogé à l'ambassade américaine à Londres.

« Je n'en revenais pas qu'ils ne se soient pas rendu compte qu'il s'agissait d'une pure erreur et qu'un bébé de trois mois ne peut nuire à personne », a indiqué le grand-père, cité par le quotidien britannique The Guardian.

​Le bébé, quant à lui, s'est conduit comme un ange pendant l'interrogatoire et n'a pas pleuré une seule fois.

Ces vacances gâchées aux États-Unis ont coûté cher à Paul Kenyon. L'émission du visa du bébé ayant été retardée, une partie de la famille s'est envolée pour les États-Unis à la date prévue, mais les autres ont dû attendre. Le grand-père a donc été contraint d'acheter de nouveaux billets d'avion.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

WikiLeaks: USA et Al-Qaïda ont agi de concert en Syrie
Chroniqueur du NYT: «M. Trump, utilisez Daech pour lutter contre la Russie!»
Elle débusque les clés USB grâce à son odorat surpuissant
Ces communes privées de leurs médecins réfractaires à l’obligation vaccinale
Tags:
États-Unis, Royaume-Uni, Harvey Kenyon-Cairns, terrorisme, insolite, bébé, interrogatoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook