Ecoutez Radio Sputnik
    La plus grande statue du Bouddha refait surface en Chine

    La plus grande statue du Bouddha refait surface en Chine

    © Sputnik. Sergey Vyhuholev
    Insolite
    URL courte
    5162

    Camouflée par une dense végétation, cette immense statue du Bouddha, considérée comme la plus grande au monde, était restée en marge de la civilisation pendant des milliers d’années avant de réapparaître tout récemment.

    Elle était là depuis des siècles, mais personne ne l'avait remarquée… Taillée dans la montagne et discrètement enfouie dans la verdure, une géante statue du Bouddha a refait surface dans la province du Guizhou en Chine, à proximité de la ville de Guiyang, relaie le site Epoch Times.

    Comment se fait-il qu'une statue aussi gigantesque ait pu demeurer inaperçue pendant une aussi longue période? C'est justement la végétation abondante qui la rendait invisible aux yeux. Mais suite à la déforestation, la tête du Bouddha, qui fait 16 mètres de haut et qui est tournée vers l'ouest, s'est révélée au public. Alors que la tête est sculptée dans un rocher unique, le torse épouse la forme et les contours naturels de la montagne, précise le média.

    D'une hauteur totale de plus de 50 mètres, la découverte dépasse de 4 mètres le Bouddha de Leshan, considéré jusque-là comme la plus grande statue sculptée dans la roche, et a désormais toutes les chances de lui reprendre le titre.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    «Le petit Bouddha» va bientôt ressusciter en Afghanistan
    Un "Bouddha vivant" proclamé imposteur au Tibet
    Une statue mystérieuse découverte lors de fouilles au Cambodge
    Tags:
    roches, statue, Bouddha, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik