Ecoutez Radio Sputnik
    Les extraterrestres

    Quelles sont les proies préférées des extraterrestres?

    © Photo. Youtube / capture d'écran
    Insolite
    URL courte
    887231319

    Les extraterrestres rappellent des personnages publics dont on parle sans cesse tous les jours. Cette fois-ci, des chercheurs ont présenté leur nouvelle hypothèse dévoilant le type de personnes qui «rencontrent» le plus souvent les aliens.

    Des scientifiques américains viennent d'avancer une nouvelle théorie au sujet des extraterrestres. D'après eux, ces sont les personnes qui rendent visite à leurs psychologues qui entrent le plus souvent en contact avec des aliens, lit-on dans le journal scientifique ToDay News Ufa.

    Des collaborateurs du projet SETI examinant l'information liée à des extraterrestres ont remarqué une tendance intéressante.

    Les personnes qui ont une tendance au masochisme « croisent » plus souvent que les autres des extraterrestres. Qui plus est, ils se « réjouissent » de raconter ces rencontres du troisième type.

    Malgré le fait que leurs « sources » sont apparemment atteintes de troubles psychiques, les chercheurs continuent à étudier les cas d'enlèvement de gens par des habitants d'autres planètes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Des chercheurs avancent une nouvelle preuve de l’existence des extraterrestres
    La source des «signaux extraterrestres» détectée
    Envoyer des messages aux extraterrestres, un danger pour l’humanité?
    La planète Mars, terrain de jeu pour les extraterrestres?
    Six nouveaux signaux «extraterrestres» détectés
    Tags:
    psychologue, troubles psychiques, rencontre, planète, enlèvement, extraterrestres, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik