Insolite
URL courte
155
S'abonner

Un tatouage que l’on peut écouter – c’est la nouvelle tendance aux États-Unis. Votre chanson préférée ou la voix d’un proche, ces tatouages vous permettront d’entendre n’importe quel enregistrement en illimité.

Les « Soundwave Tattoos » sont un mélange incroyable entre l'art et la technologie qui offre une nouvelle expérience: des tatouages que l'on peut écouter!

L'inventeur du tatouage d'ondes sonores, Nate Siggard, s'est tatoué lui-même l'onde sonore de la voix de sa petite amie et le gazouillis de leur bébé et a partagé la vidéo du processus sur Facebook. Devenue rapidement virale, la vidéo a incité des milliers de personnes de vouloir se faire tatouer de même façon.

Selon le site Konbini, le principe est très simple: l'application Soundwave Tattoo et le site Internet génèrent l'empreinte visuelle d'un son extrait de l'enregistrement, que l'on le tatoue ensuite sur la peau. Vingt-quatre heures plus tard, le tatoueur anime la piste audio, l'ajoute à l'application et voilà: la mélodie peut être écoutée en illimité.

L'application n'est pas encore capable de lire n'importe quelle empreinte sonore (seulement celles générées par le site de Skin Motion, l'entreprise de Nate), mais le tatoueur affirme vouloir améliorer cette technologie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Tags:
ondes sonores, tatouage, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook