Insolite
URL courte
Eurovision 2017 (57)
30133
S'abonner

Restant un attribut quasi sacré, un drapeau national demande une attitude appropriée. En Islande, par exemple, il est strictement interdit de le brandir sans une hampe. Hélas! Svala Björgvinsdóttir, représentante de ce pays à l’Eurovision, a commis cette erreur grossière. Pour cela, elle risque d’être condamnée à un an de prison…

La chanteuse Svala Björgvinsdóttir, qui représente cette année l'Islande à l'Eurovision à Kiev, pourrait être reconnue coupable et passer un an en prison dans son pays natal, après avoir laissé un autographe sur le drapeau national en l'envoyant en l'air à l'aide de ballons. Ces deux actes à première vue inoffensifs sont en effet jugés comme des crimes en Islande.

C'est la « criminelle » elle-même qui a publié la vidéo de son « délit » sur Facebook.

Il est à noter que le lancement officiel du concours de l'Eurovision de la chanson 2017 a eu lieu à Kiev le 7 mai. 42 pays prennent part à la compétition.

La chanteuse Ioulia Samoïlova devait représenter la Russie mais les autorités ukrainiennes lui ont interdit d'entrer dans le pays. Ainsi, la Russie ne participe pas au concours cette année.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Eurovision 2017 (57)

Lire aussi:

Scandale à l'Eurovision: le finaliste s'est rendu en Crimée en 2014
Pour le président du jury ukrainien, l’Eurovision 2017 est un «théâtre de l’absurde»
L’Ukrainienne Jamala, lauréate de l’Eurovision 2016, est invitée en Crimée
Deux autres journalistes russes venus pour l’Eurovision refoulés par les Ukrainiens
Kiev expulse un photographe de l’agence Rossiya Segodnya accrédité pour l’Eurovision
Tags:
délits, criminels, ballons, drapeau, prison, Eurovision 2017, Svala Björgvinsdóttir, Islande, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik