Insolite
URL courte
472775
S'abonner

L’avocat personnel de Donald Trump, Michael Cohen, a publié sur son compte Twitter un cliché de sa fille, Samantha, à moitié nue, ce qui a provoqué un scandale retentissant aux États-Unis.

Un scandale a éclaté aux États-Unis, après que Michael Cohen, l'avocat personnel du Président américain a publié sur Twitter une photo de sa fille Samantha vêtue d'un soutien-gorge et de collants, en l'appelant « beauté », a annoncé le NY Daily News.

​« Si fier de ma fille […] dont l'intelligence et la beauté suivent celles d'Edie Sedgwick [une actrice américaine, l'une des égéries d'Andy Warhol, ndlr] », a-t-il écrit sous le cliché en question.

La photo, semblant anodine à première vue, a pourtant suscité une vague d'indignation sur Internet.

​« Le Président américain aimerait bien sortir avec sa propre fille, le vice-Président appelle sa femme "maman", et l'avocat personnel de Trump publie une photo de sa fille habillée en sous-vêtements », a lancé sur Twitter une Américaine, Bonnie Bratnober.

Cette dernière a fait référence à la célèbre interview de Donald Trump remontant à 2006, où ce dernier avait déclaré: « si Ivanka n'était pas ma fille, je sortirais peut-être avec elle ».

Notons au passage que la fille de M. Cohen était la première à avoir publié le cliché.

Pour le moment, les collègues et les supérieurs de l'avocat n'ont pas commenté la photo.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

«Interprétation erronée»: Ivanka Trump nie son influence sur la frappe US en Syrie
Ivanka Trump embauche des ex-fonctionnaires de l’administration Bush
Ivanka Trump vend une image positive des USA en Chine
Tags:
sous-vêtements, nue, Ivanka Trump, Donald Trump, Michael Cohen, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook