Ecoutez Radio Sputnik
    Chelsea Manning

    L’informatrice de WikiLeaks Chelsea Manning fera la une du New York Times

    CC BY 4.0 / Tim Travers Hawkins / Chelsea Manning
    Insolite
    URL courte
    263

    Quelques jours seulement après sa sortie de prison au bout de sept ans de détention, la transgenre Chelsea Manning, informatrice de WikiLeaks, a accordé un entretien au New York Times et fera la une de la prochaine édition.

    Le prestigieux magazine The New York Times a pu « s'emparer » de Chelsea Manning, l'informatrice de WikiLeaks, connue auparavant sous le nom de Bradley Manning, qui a donné son accord pour poser en couverture du magazine.

    Ce sont les célèbres photographes Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin qui ont partagé cette information sur les réseaux sociaux.

    Chelsea Manning a également expliqué au magazine pourquoi elle avait rendu publics plus de 700 000 de documents. D'après l'informatrice de WikiLeaks, il y a deux mondes pour elle maintenant — celui qui avait existé aux États-Unis et celui qu'elle a pu voir en Irak.

    « Je voulais que les gens voient ce que j'ai vu moi-même », a-t-elle précisé.

    Le magazine avec Chelsea Manning en couverture sortira le 17 juin.

    Mme Manning avait transmis en 2010 à WikiLeaks différents documents militaires, y compris ceux sur les morts de civils lors de la guerre d'Afghanistan ainsi qu'une vidéo d'une bavure américaine pendant la guerre en Irak.

    Lire aussi:

    Wikileaks: Les USA savaient que le Qatar et l’Arabie saoudite finançaient Daech
    WikiLeaks: Theresa May a dérobé 22 M EUR à la police pour surveiller Assange
    «Pandemic», un nouveau malware de la CIA dévoilé par WikiLeaks
    Foi d’Assange, l’Équateur n’est pas à l’abri des révélations de WikiLeaks
    WikiLeaks travaillerait pour Moscou? «Une rêverie des médias», selon Assange
    Tags:
    The New York Times, couverture, WikiLeaks, Chelsea Manning, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik