Insolite
URL courte
4181
S'abonner

Préoccupées par les conditions dans lesquelles les propriétaires d'animaleries gardent les animaux, les autorités de Vancouver ont décidé d'interdire la vente de chiens, chats et lapins dans les magasins de cette ville canadienne.

Il est désormais impossible d'acheter des chiens, des chats et des lapins dans les animaleries de Vancouver, après que le conseil municipal ait interdit leur vente dans les magasins de la ville, a annoncé la chaîne canadienne CTV News.

Heather Deal, membre du conseil municipal, a proposé cette interdiction, notant qu'elle avait été surprise par le fait que la ville vend encore des chats et des chiens.

«Ce n'est pas quelque chose dont les gens ont besoin à Vancouver. Nous avons reçu plus de 1.200 messages de personnes qui nous ont demandé d'interdire la vente», a-t-elle précisé.

L'une des raisons qui a poussé les autorités de la ville à cette mesure était les conditions dans lesquelles propriétaires des magasins gardaient les animaux. Selon les activistes, la plupart du temps, elles ne répondent pas aux normes, vu que les vendeurs pensent surtout à leurs bénéfices et non à la santé et au bien-être des animaux.

Vancouver n'est pas la première ville à avoir introduit de telles mesures restrictives sur la vente des animaux domestiques a indiqué la chaîne, en soulignant qu'auparavant une interdiction similaire avait été appliquée dans les villes de Richmond et de New Westminster, en Colombie-Britannique.

Toutefois, la ville garde un magasin qui vend des chiens et des chats, mais les animaux n'y sont pas exposés. Des clients peuvent rechercher et choisir un animal sur le site de l'animalerie et demander à le voir en rendez-vous particulier. En outre, les animaux peuvent être achetés dans des élevages.

 

Lire aussi:

Les plus vieilles traces d’élevage de chiens découvertes au-delà du Cercle polaire
Cet été, les chiens auront leur propre plage à Barcelone!
Ces héros qui sauvent des chiens emportés par les flots
Tags:
animaux, Vancouver, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook