Insolite
URL courte
2180
S'abonner

Lors de fouilles archéologiques dans la région russe de Rostov, des spécialistes ont déterré un service à thé chinois unique. C’est la première découverte de ce genre faite sur l’ancien territoire de la Horde d’or.

Des archéologues qui ont mené des fouilles dans la ville russe d'Azov, dans le sud de la Russie, ont fait une découverte tout à fait surprenante, en l'occurrence il s'agit d'un service à thé chinois, dans une fosse d'aisances non loin du stade de Lakomov, ont révélé des médias russes.

«Le service à thé était composé de deux récipients en céladon. Habituellement, au Moyen Âge, les pièces en céladon coûtaient très cher, et pour Azaq [l'ancien nom d'Azov, ndlr] à l'époque de la Horde d'or c'étaient des véritables raretés», a souligné Andreï Maslovski, chef des recherches.

Et d'ajouter que le prix du service à thé dépassait celui d'un manoir appartenant à un homme ordinaire du XIVe siècle.

Outre cette trouvaille unique, les archéologues ont également découvert des restes de bâtiments où habitaient des aristocrates d'Azaq au XIVe siècle.

Les premières pièces de vaisselle chinoise auraient été fabriquées il y a 2.000 ans.

Lire aussi:

Le futur chef de la diplomatie américaine, une «trouvaille» pour Washington
Trous noirs: Stephen Hawking dévoile une nouvelle trouvaille
Le symbole des liens internationaux «c’est le thé, pas la soie», estime Lagarde
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Tags:
fouilles, région de Rostov-sur-le-Don, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook