Ecoutez Radio Sputnik
    Toilette publique

    22.000 personnes ont «accepté» de nettoyer des WC en se connectant à un hotspot

    © AP Photo/ Jake Strang
    Insolite
    URL courte
    0 90

    Un fournisseur de wifi public a inclus une étrange clause dans les conditions d'utilisation de ses hotspots en vue de prouver le manque d'attention des internautes qui ne prennent pas le temps de lire les CGU.

    Plus de 20.000 clients du fournisseur britannique de wifi public Purple ont accepté, sans le savoir, d'effectuer 1.000 heures de travaux d'intérêt général, la compagnie ayant ajouté cette clause insolite aux conditions générales d'utilisation (CGU) de ses hotspots wifi gratuits.

    Les travaux énumérés dans la clause incluaient des tâches telles que le nettoyage des toilettes ou des parcs municipaux. Parmi les options les plus prestigieuses figuraient des tâches comme «faire des câlins aux chats et chiens errants» ou bien «peindre les escargots pour les égayer».

    Par cette démarche, la société poursuivait l'objectif de mettre en relief le manque de vigilance des internautes et de les encourager à être plus attentifs aux conditions d'utilisation avant de les accepter.

    Selon un communiqué diffusé par Purple au terme de l'expérience, une seule personne a remarqué la clause douteuse, ce qui «représente 0,000045% de tous les utilisateurs du wifi au cours des deux semaines».

    Lire aussi:

    La France veut bloquer les Wifi publics
    Le Wifi coupé à Guantanamo suite aux menaces d’Anonymous
    La wi-fi dans les trains longue distance russes d’ici 2018
    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Tags:
    wi-fi, toilettes, conditions générales d'utilisation (CGU), Purple, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik