Ecoutez Radio Sputnik
    office

    Espagne: un fonctionnaire qui n’est pas venu au travail pendant 10 ans enfin viré

    CC0 / pixabay
    Insolite
    URL courte
    643

    Comment gagner un demi-million d’euros sans aller au travail. L’Espagnol Carles Recio, qui avait travaillé comme employé de la section des archives, a été viré sur décision des autorités de la province de Valence. L’homme ne s’est pas rendu à son travail pendant 10 ans mais était payé.

    Si vous êtes fatigué de travailler mais que vous avez besoin d'argent, essayez de trouver un métier en Espagne. Peut-être aurez-vous de la chance et travaillerez comme Carles Recio, employé de la section des archives de Valence qui a gagné environ 500.000 euros en 10 ans sans se rendre sur son lieu de travail, selon la chaîne de télévision La Sexta.

    Depuis 2006, Carles Recio a reçu 50.000 euros par an. Il venait au travail à 7h00, pointé au système électronique, quittait son lieu de travail après 30 minutes et revenait à 16h00 pour valider son départ.

    M.Recio a affirmé qu'il «faisait toujours la même chose, travailler sur des documents» et qu'il considérait cela comme un travail ingrat.

    Comme le note la chaîne, après ses heures de «travail» l'homme dessinait. Et avant son recrutement aux archives, Carles avait organisé en 2005 dans sa propre maison un bordel homosexuel.

    À l'heure actuelle, Carles Recio est en congé maladie. Les élus devront décider quelles mesures punitives doivent être prises à l'égard de la patronne de M.Recio, la directrice des archives, Maria Jose Gil.

    Lire aussi:

    Mal payés, des employés de Facebook avec leurs familles forcés de vivre dans un garage
    Le Top-15 des jobs les mieux payés que l'on peut exercer sans diplôme universitaire
    Starbucks recrute des réfugiés, un nouveau coup marketing?
    «Caresseur de chats»: un job de rêve en Irlande
    Buckingham embauche une testeuse de chaussures pour Élisabeth II
    Tags:
    métier, démission, travail, salaire, Valence, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik