Ecoutez Radio Sputnik
    Un voleur avec «la peau pétillante et de longs cils» recherché par la police britannique

    Un voleur avec «la peau pétillante et de longs cils» recherché par la police britannique

    © Photo. Pixabay
    Insolite
    URL courte
    0 26942

    L’envie d’être toujours apprêté pousse parfois à commettre des crimes. Ainsi, la police britannique a indiqué qu’elle recherchait un homme ayant volé des produits de beauté pour quelque 600 livres. Les recherches s’annoncent particulières car les policiers décrivent le voleur comme quelqu’un ayant «la peau pétillante et de longs cils».

    La police de la ville britannique de Monklands recherche un homme qui a volé des produits de beauté pour la somme de quelques 600 livres (environ 662 euros), relate le quotidien britannique The Mirror.

    Comme son identité n'a pas encore été établie, la police a mis sur sa page officielle sur Twitter une annonce invitant à reconnaître le malfaiteur, chose qui s'avère pourtant être aussi passionnante que difficile.

    ​Ainsi, les policiers l'ont décrit comme un homme d'une quarantaine d'années faisant pourtant plus jeune que son âge, ne dépassant donc pas, d'après son apparence, 20 ans et ayant «une peau pétillante, de longs cils et des lèvres bien dessinées».

    Les internautes ont beaucoup apprécié ce portrait, tournant en dérision cette description.

    «On a déjà annoncé le concours des meilleurs tweets des policiers?», s'interroge l'un des internautes.

    ​«Quand vous allez le trouvez, pourriez-vous me dire comment prend-il ainsi soin de sa peau?», a lancé une jeune femme.

    Lire aussi:

    Malheureusement, ce voleur n'aura pas eu le temps de faire son choix...
    Сhampagne pour tous: un voleur ivre est reveillé par la police lors de son cambriolage
    Moment dramatique en Angleterre: le voleur volé!
    Le raton voleur
    Un voleur laissant derrière lui des chocolats recherché à Kiev
    Tags:
    voleurs, beauté, maquillage, police, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik