Ecoutez Radio Sputnik
    UFO

    Les Russes ont confondu le lancement d'un missile Topol avec un ovni

    CC0 / masbt / UFO2
    Insolite
    URL courte
    6180

    Il s'en est fallu de peu que cela ne devienne la sensation virale de la semaine: Un «ovni» mystérieux traverse le ciel nocturne de la Sibérie et de la Russie centrale et les ufologues se perdent en conjectures... Or, il ne s'agissait en fait que d'un missile ballistique Topol lancé depuis un polygone avoisinant.

    Les habitants de plusieurs régions de la Sibérie et de la Russie centrale ont pris pour un ovni un missile balistique Topol lancé depuis un polygone situé dans la région russe d'Astrakhan, relate la chaîne Zvezda.

    Dans cette vidéo, on peut voir cet «ovni» — ressemblant à s'y méprendre à une comète — traverser le ciel nocturne.

    Rien qu'un missile qui pourrait transporter une ogive nucléaire. Vous n'avez pas à vous inquiéter.

    Pour rappel, les militaires russes ont effectué avec succès mardi 26 septembre un tir d'essai d'un missile balistique intercontinental Topol depuis un polygone situé dans la région russe d'Astrakhan sur une cible fictive située au Kazakhstan.

    Voilà ce que c'était en fait

    Les Forces des fusées stratégiques russes (RVSN) effectuent, en général, leurs tirs à partir de deux sites: soit de Plesetsk sur l'aire de Kourau au Kamtchatka, soit de Kapoustin Yar sur l'aire de Sary-Chagan. Le choix dépend de la tâche que doivent accomplir les ingénieurs et les militaires. S'il faut contrôler l'efficacité de toute la charge, elle est testée en Extrême-Orient. Mais quand il s'agit de tester une nouvelle munition, l'aire d'Astrakhan convient mieux.

    Lire aussi:

    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    La gendarmerie italienne donne des précisions sur le randonneur français retrouvé mort
    Tags:
    missiles, ovnis, insolite, Topol, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik