Ecoutez Radio Sputnik
    Un énorme monstre marin retrouvé sur une plage espagnole (vidéo)

    Un énorme monstre marin retrouvé sur une plage de Barcelone (vidéo)

    CC0 / Pixabay
    Insolite
    URL courte
    7232

    Une créature étrange pesant près de 700 kilogrammes a été découverte samedi sur une plage très prisée des touristes à proximité de la capitale catalane, a relaté le quotidien britannique Mirror. Sur la vidéo réalisée par les témoins oculaires, on peut voir que pour enlever ce monstre maritime, il a fallu avoir recours à une pelleteuse.

    Un monstre de grande taille a été retrouvé ce samedi sur une plage où se trouvaient de nombreux touristes à proximité de Barcelone, a relaté le quotidien britannique Mirror. La bête, pesant environ 680 kilogrammes, n'était autre qu'une tortue luth, la plus grande représentante de son espèce.

    Sur la vidéo publiée par les témoins oculaires sur YouTube, on voit une pelleteuse ramasser le reptile géant à afin de le déposer dans un camion.

    À l'heure actuelle, on ignore ce qui aurait pu causer sa mort.

    La tortue luth est la plus grande des sept espèces actuelles de tortues marines, la plus grande des tortues de manière générale, et le quatrième plus grand reptile après trois espèces de crocodiles.

    La Tortue luth fréquente tous les océans de la planète, mais sa survie est gravement menacée par le braconnage, les filets de pêche, la pollution et l'urbanisation du littoral. Pour cette raison, elle a été inscrite sur la liste de l'UICN des espèces en voie de disparition et fait l'objet de conventions et de programmes internationaux de protection et de conservation.

     

    Lire aussi:

    Pattes en l’air! Le chat intrépide Baton empêche l’évasion de deux tortues d’un zoo russe
    Une tortue survit miraculeusement après le passage brutal d’éléphants (vidéo)
    Une tortue géante de 700 kg découverte sur une plage espagnole
    Tags:
    Internet, vidéo, découverte, tortues, YouTube, Catalogne, Barcelone, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik