Insolite
URL courte
26737
S'abonner

Si son charisme lui apporte de l’admiration, son physique en effraie souvent plus d'un, le faisant passer pour un «bourreau de Daech» impitoyable. Surnommé Hulk, pour sa ressemblance frappante avec l'énorme super-héros à la peau verte, ce géant iranien se livre dans une interview à Sputnik.

Inspirés par le super-héros évoluant dans l'univers de Marvel, les gens ont attribué à ce jeune sportif iranien de 25 ans le surnom de Hulk. Et en effet, Sajad Gharibi est une vraie vedette sur Instagram en Iran, où ses actualités sont suivies par plus de 344.000 internautes. Néanmoins, si la plupart admirent son charisme, certains l'ont également qualifié de «bourreau de Daech», à cause d'une autre ressemblance: son physique impressionnant — il pèse 165 kilos et fait 184 centimètres — rappelle celui d'un des djihadistes que l'on voit à la télévision. Dans une interview accordée à Sputnik, Sajad évoque sa vie, ses projets et sa popularité dans la vie réelle ainsi que sur la Toile.

Still water 1.5lt vs my arm

Публикация от iranian hulk official 🇮🇷 (@sajadgharibiofficial) Июл 7 2017 в 12:08 PDT

Sajad vs hulk Thanks mark 🌷🌷🌷🌷🌷 #strongman #strongbody #strong#stronger #big#mucsle #mucsles #powerful #powerlifter #giant#king#super#flexing

Публикация от iranian hulk official 🇮🇷 (@sajadgharibiofficial) Апр 15 2016 в 12:15 PDT

Diplômé en économie des entreprises, le jeune homme travaille actuellement dans l'immobilier. Cependant, le sport reste sa véritable passion.

«Cela fait déjà 10 ans que je fais de la force athlétique. Ma popularité a commencé par un malentendu: on m'a pris pour un bourreau de Daech, montré sur internet. On a commencé à parler de moi et les gens me prenaient pour un terroriste. Ces rumeurs se sont propagées dans les médias, mais un journal londonien a écrit sur moi un article: "Hulk vit sur la Terre", et cet article a changé l'attitude des gens à mon égard. Depuis ce jour, les médias parlent de moi en bien, et j'ai reçu une renommée positive dans le monde entier», a-t-il confié à Sputnik.

Sajad, qui affirme mener la même vie que tout le monde, fait du sport deux à trois fois par jours sans oublier de manger régulièrement, chose particulièrement important pour prendre le poids nécessaire et rester en forme. Le sportif espère également aller un jour à l'étranger pour évoluer dans son domaine.

«J'ai reçu beaucoup de propositions de différents pays, mais je ne peux pas les accepter pour le moment car je suis astreint au service militaire. Une fois que cette question sera résolue, et avec l'accord du ministère du Sport, je serai prêt à rejoindre un club étranger. Malheureusement, en Iran, on ne porte pas une attention suffisante envers le sport, c'est pourquoi je voudrais partir à l'étranger pour me perfectionner», explique-t-il.

Toutefois, malgré ses projets professionnels, liés au sport, M.Gharibi ne rejette pas la possibilité d'aller en Syrie pour combattre Daech.

«Lorsqu'on m'a baptisé "le bourreau de Daech", beaucoup de gens de différents pays, y compris des Russes, m'ont pris pour un terroriste. Je veux avant toute autre chose défendre ma patrie, puis venir en aide aux autres pays. Je ne me suis encore inscrit nulle part et je veux continuer à faire du sport, mais si l'Iran a besoin de moi, si l'on me demande, je suis prêt à aller en Syrie», ajoute-t-il.

 

 

C'est avec fierté que le jeune homme a appris à Sputnik que les gens dans les rues n'avaient plus peur de lui, tandis que ce surnom de «Hulk iranien» est connu au-delà des frontières.

«Je suis quelqu'un de très souriant, et je reste toujours poli avec tout le monde. Les gens n'ont aucune raison d'avoir peur de moi. La plupart me demandent d'être pris en photo avec moi», a-t-il conclu, en souriant.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
«Homme blanc de droite», «gros cumulard»: une élue LFI n’apprécie pas la nomination de Castex et le fait savoir
Tags:
toile, vedettes, popularité, sport, terrorisme, Daech, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook