Insolite
URL courte
7227
S'abonner

Des milliers de personnes ont dépensé l’année dernière des sommes considérables pour acheter... rien? Ce 24 novembre, cela repartira de plus belle: le Black Friday arrive, avec l’ouverture des achats de fin d'année pour vivre des scènes surréalistes d'excitation, d'attente en caisse et d’heures passées à vagabonder dans les centres commerciaux.

Voici les faits les plus insolites sur le Black Friday, que vous ne saviez certainement pas auparavant. C'est parti!

Depuis 2015, le Black Friday a fait plus de 10 morts et au moins 105 blessés partout dans le monde, aux États-Unis en premier lieu.

Beaucoup de blessés ont été à déplorer suite à des «attaques» au gaz poivre. Certaines personnes ne se font pas à l'idée que quelqu'un d'autre pourrait s'approprier le «meilleur morceau» et n'hésitent pas à se battre bec et ongles à l'aide de bombes au poivre. Il existe même un site Internet (en anglais), conçus spécialement pour «recenser» toutes les victimes du Black Friday (http://blackfridaydeathcount.com/).

La plus longue file d'attente lors d'un Black Friday pour acheter une «exclusivité» est de 22 jours.

En Californie, deux femmes ont campé devant un magasin BestBuy pendant 22 jours. De leur propre aveu, elles voulaient acheter à bon prix un poste de télévision. «Nous aurions pu venir plus tard, mais dans ce cas, nous n'étions pas certaines d'être les premières dans la file», ont-elles alors expliqué au journal britannique Daily Mail. Personne ne sait si elles ont effectivement acheté ce jour-là le poste de télévision de leurs rêves.

D'après une étude, plus de 12% des acheteurs du Black Friday aux États-Unis étaient ivres morts en 2014.

Il s'agit en l'occurrence d'une recherche réalisé par RetailMeNot, dont les résultats ont par la suite été publiés par le journal The Times. D'ailleurs des vidéos de ce genre ne sont pas rares sur YouTube, loin s'en faut.

L'an dernier, le Black Friday est entré dans l'histoire comme la première journée à générer 3 milliards de dollars de ventes en ligne sur le territoire américain.

Des sommes vraiment faramineuses sont dépensées en un tour de main pour le Black Friday, ne servant qu'un groupe: les grandes multinationales et ce, souvent, au détriment des commerces locaux.

Selon un rapport commandité auprès du Centre For Retail Research (CRC) pour le site Poulpeo, les Français devraient dépenser lors de ce week-end 845 millions d'euros en ligne (+15% par rapport à 2016), et 4,5 milliards d'euros dans les magasins (+4%).

Le «Black Friday chinois» se tient le 11 du 11 et s'appelle autrement

En Chine, point de Black Friday mais une «Fête des célibataires», (à cause de l'alignement des 1!), le 11 novembre! Une date qui rime avec «jour des affaires» pour les plateformes de commerce en ligne. A l'origine de cet événement, le géant chinois de vente en ligne Alibaba.

L'origine du nom «Black Friday» serait trop nébuleuse et entourée de pas mal de «mystères».

Les origines du terme ne sont en effet pas claires, certains remontant aux embouteillages provoqués par l'afflux de clients, et donc à un «jour noir» pour la circulation, mais d'autres privilégiant comme source de ce nom les bénéfices enregistrés ce jour-là par les magasins, dont les comptes reviennent «in the black» (dans le vert en français).

Après les attentats de Paris du 13 novembre 2015, ce jour spécial a été rebaptisé en France «Jour XXL» à l'initiative de l'entreprise Klépierre.

Le Black Friday est d'ailleurs très nouveau en France. Cette opération commerciale est importée des Etats-Unis, où les magasins proposent des promotions énormes au lendemain du jeudi de Thanksgiving. Le Black Friday marque traditionnellement le début de la saison des achats de Noël pour les consommateurs américains.

Avec le développement des achats sur internet, il est suivi depuis plusieurs années du «Cyber Monday», organisé par les enseignes de vente en ligne, le lundi suivant.

Et les derniers conseils avant de prendre la route du shopping à toute vitesse

Face à cette journée de surconsommation annoncée, certains évoquent leur «ras-le-bol» et appellent carrément au «boycott». L'an dernier, l'ONG environnementale Greenpeace avait déjà mis en garde contre la surconsommation de vêtements, source de «graves impacts environnementaux». Et voici quelques précieux conseils d'une écolo-minimaliste canadienne:

• Ne pas confondre désir et besoin.
• Faire une liste de nos besoins et trouver des façons de se procurer ces objets sans le Black Friday.
• Visiter les commerces locaux d'abord.
• Participez à la Journée sans achat. Elle se tient le même jour que le Black Friday, et elle incite les consommateurs à ne rien acheter (lien).

Maintenant, considérez-vous comme avertis. 

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Un eurodéputé surpris dans une orgie à Bruxelles présente sa démission
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
États-Unis, shopping, insolite, Black Friday, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook