Ecoutez Radio Sputnik
    Des fourchettes. Image d'illustration

    Le dernier repas d'Hitler dévoilé par sa diététicienne

    CC0 / Pixabay
    Insolite
    URL courte
    676

    Un journal allemand a rendu publiques les lettres de la diététicienne d'Hitler qui révèlent notamment le contenu de son dernier souper pris au Führerbunker.

    Un historien autrichien a publié les lettres de la cuisinière personnelle d'Adolf Hitler, Constanze Manziarly, qui dévoile les préférences culinaires du dictateur nazi ainsi que le contenu de son dernier repas, rapporte le magazine Focus.

    Selon l'édition, Constanze Manziarly est devenue diététicienne d'Hitler en 1943 «par pure chance» après que le Führer avait découvert les «origines non aryennes» de son prédécesseur. Mme Manziarly, qui avait alors 23 ans, affirmait qu'elle ne voulait pas travailler pour les nazis mais n'a pas pu refuser par peur d'être poursuivie.

    D'après ses mémoires, bien que le chef du Troisième Reich suivait bien son régime alimentaire et ne consommait pas de viande, il aimait toutefois les tartes qu'elle préparait pour lui. Or, Hitler préférait en général manger du mil et du quark à l'huile de lin, ainsi que des plats de champignons hachés comme substitut à la viande.

    Le 30 avril 1945, Constanze Manziarly a été convoquée au bunker d'Hitler, où elle a reçu l'ordre de cuire son dernier souper: des œufs brouillés et une purée de pommes de terre. La diététicienne a ainsi été parmi les premiers à apprendre la nouvelle du suicide du dirigeant nazi, souligne le Focus.

    Lire aussi:

    Quelle était la voix d’Hitler en réalité?
    Le vice-Premier ministre japonais admet la justesse des motifs d'Hitler
    Il rêvait de s'appeler Hitler, c'est désormais chose faite
    Tags:
    repas, IIIe Reich allemand, Constanze Manziarly, Adolf Hitler, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik