Ecoutez Radio Sputnik
    A woman wearing a mask for protection against air pollution walks on a pedestrian overhead bridge in Beijing as the capital of China is shrouded by heavy smog on Tuesday, Dec. 20, 2016

    Pourquoi de simples promenades peuvent-elles nuire à votre santé?

    © AP Photo / Andy Wong
    Insolite
    URL courte
    1110

    Les résultats d’une étude scientifique publiés dans la revue Lancet montrent que se promener n’est pas forcément bon pour la santé. Selon ses auteurs, c’est la pollution qui est en cause.

    Des chercheurs de l’Imperial College de Londres ont découvert qu’un air pollué neutralisait les effets bénéfiques attendus des promenades. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Lancet.

    119 personnes âgées de plus de 60 ans, dont 40 en bonne santé, 40 souffrant de maladies pulmonaires obstructives et 39 de cardiopathies coronariennes, ont pris part à cette étude.

    Pour les besoins de l’expérience, les uns devaient se promener dans Hyde Park, les autres sur la rue animée d’Oxford Street. Quelque temps après (de 3 à 8 semaines), ils échangeaient leur parcours. Après chaque promenade, les scientifiques mesuraient la concentration des polluants aux deux endroits et relevaient un certain nombre d’indicateurs de la santé des participants à l’étude.

    Il s’est avéré qu’après une promenade dans Hyde Park, la capacité respiratoire totale et la rigidité artérielle (un indicateur du développement de maladies cardio-vasculaires) chez les sujets en bonne santé augmentaient considérablement. Après une promenade sur Oxford Street, la capacité respiratoire était à peine améliorée et la rigidité artérielle diminuait.

    Dans les deux cas, la capacité respiratoire totale des personnes souffrant de maladies pulmonaires et coronariennes augmentait. D’autres indicateurs pris en compte se dégradaient avec une promenade sur Oxford Street. Une augmentation de la rigidité artérielle était en particulier observée chez les sujets cardiaques qui n’étaient pas sous traitement spécifique.

    Les auteurs de cette étude soulignent en particulier le fait suivant: bien que seules des personnes âgées aient pris part à cette expérience, les résultats obtenus concernent d’autres groupes de la population. Ces chercheurs conseillent à la population de ne pas pratiquer d’activité physique dans les zones où l’air est pollué.

    «Notre recherche montre que des personnes en bonne santé, tout comme celles qui souffrent de maladies cardio-pulmonaires chroniques, doivent se promener le moins souvent possible dans les rues où l’air est fortement pollué, car cela réduit ou même annule les bienfaits de l'activité physique pour le cœur et les poumons», résument les scientifiques.

    Lire aussi:

    Fumer le narguilé n'est pas aussi inoffensif que cela en a l'air, affirment des chercheurs
    Le pays où l’on respire le mieux révélé
    Les propriétés étonnantes de la solitude que vous ne soupçonniez pas
    Tags:
    activité physique, santé, pollution, promenade, Oxford Street (Londres), Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik