Insolite
URL courte
7360
S'abonner

Il y a 8 ans une famille a sauvé un bébé écureuil dans une forêt américaine, et dès lors il revient chez elle. Depuis, le rongeur ne vient pas seulement pour des bonbons, mais s’assied sur les genoux de ses hôtes, les embrasse et profite des chapeaux qu’ils font pour lui.

Brantley Harrison, une habitante de l’État américain de Caroline du Sud, accueille volontiers des animaux en difficulté. Elle prend soin non seulement de chiens, mais aussi d’animaux qui ne sont pas forcément domestiques, comme des écureuils. Durant l’hiver 2009, Brantley en a recueilli quatre: Larry, Mo, Curly et Bella.

Un jour, dans les bois, Bella a été agressée par une chouette et n’aurait pas survécu toute seule. Avec ses congénères, elle a été installée dans une cage posée dans la cour de Brantley, où elle a vécu plusieurs mois, raconte le portail The Dodo.

Une fois le printemps arrivé, les animaux ont été relâchés dans la forêt. Pendant une semaine, ils sont revenus réclamer des bonbons à leur famille d’adoption, puis ont cessé de le faire. Tous sauf Bella. Cet écureuil vient presque chaque jour voir la famille qui l’a sauvée de la mort.

Et cela fait déjà huit ans que les Harrisson ne cessent d’être surpris par le comportement du rongeur. Bella se comporte comme un animal domestique: elle n’est pas farouche, s’assied sur les genoux et se laisse nourrir à la main.

Parfois, elle se glisse même dans la maison.

Il y a quelques années, Bella est restée chez les Harrison plus d’une journée entière. Elle s’était blessée à une patte dans la forêt, et Brantley l’a de nouveau accueillie pour prendre soin d’elle le temps qu’elle se remette. Et c’est à ce moment-là que l’écureuil a fait une surprise à la famille en donnant la vie à une portée.

«C’était incroyable. J’ai vu comment ma petite, que j’avais élevée, élève elle-même ses propres bébés», a dit Brantley.

Lire aussi:

Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Possible deuxième vague de Covid-19: «Il faut cesser d’accuser la population»
Tags:
animaux domestiques, forêt, chiens, écureuil, Caroline du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook