Ecoutez Radio Sputnik
    Police australienne

    Quand un streaming manque de faire capoter une arrestation

    © AP Photo / Petros Karadjias
    Insolite
    URL courte
    221

    Une opération de la police australienne était à deux doigts de l’échec quand son plan a été dévoilé à l’avance sur Periscope. Heureusement, la personne visée ne suivait pas les réseaux sociaux.

    La police australienne a dévoilé par hasard les détails de l'arrestation planifiée d'un agent nord-coréen, ayant diffusé le plan de l'opération en direct sur Périscope.

    Quelques jours avant l'arrestation d'un agent nord-coréen présumé, le compte Twitter de la police a publié un lien vers une émission sur Periscope. La discussion d'environ deux minutes entendue sur Periscope portait sur les détails de la couverture de l'interpellation par les médias, la date de l'arrestation et la nécessité d'informer le Premier ministre.

    L'émission a été suivie par quelque 40 usagers avant qu'elle ne soit coupée. La police a ouvert une enquête interne afin d'établir qui a lancé la retransmission.

    «Nous avons pris des mesures afin que cela ne se reproduise plus», a déclaré le service de presse de la police.

    Choi Han Chan, un Nord-Coréen de 59 ans, est soupçonné d'avoir aidé la Corée du Nord à s'armer. Selon des données préliminaires, il risque 18 ans de prison.

    Lire aussi:

    Un «agent de Pyongyang» arrêté à Sydney pour vouloir vendre des technologies nucléaires
    Turquie: suivez en direct la situation dans les villes turques (vidéo)
    Une dissidente nord-coréenne arrêtée par le Sud pour livraison de riz aux cuisines de Kim
    Tags:
    agent, enquête, prison, Periscope, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik