Ecoutez Radio Sputnik
    La Saint-Valentin

    Pas de baisers ni de Saint-Valentin: les interdictions VS le bon sens à travers le monde

    © REUTERS / Janine Costa
    Insolite
    URL courte
    442
    S'abonner

    De nombreux pays décrètent des interdictions bizarres et avancent, pour les justifier, des raisons compréhensibles peut-être, mais jamais très convaincantes.

    Après avoir fait un pas considérable vers l'émancipation des femmes en les autorisant à conduire, l'Arabie saoudite a annoncé au début du mois la réouverture des salles de cinéma, qui était fermées depuis plus de 35 ans. Or, des interdictions aussi insolites que celles annulées par Riyad restent en place dans plusieurs autres pays.

    Pas de baisers en public

    En Inde, dont la population est la deuxième plus importante du monde derrière celle de la Chine, les signes d'affection en public sont encore tabous et donc rares. Le code pénal indien punit d'une peine de trois ans de prison «quiconque suscitant la gêne par un acte obscène dans un lieu public», ce qui permet aux policiers de menacer de poursuites judiciaires les jeunes couples qui s'embrassent dans la rue ou se laissent aller à des frôlements de main.

    Un baiser
    © REUTERS / Eloy Alonso
    Un baiser

    Pour le Parti nationaliste hindou au pouvoir dans le pays, le baiser public représente un «geste importé d'Occident souillant la culture indienne».

    Pas de commerce avec les pirates

    En vertu du Crimes Act 1958 en vigueur en Australie, toute personne impliquée dans le commerce avec les pirates risque une peine allant jusqu'à dix ans de prison.

    Pirates somaliens
    © Sputnik . Grigori Sisoev
    Pirates somaliens

    La loi interdit également aux Australiens de «conspirer ou se mettre en rapport» avec des pirates des mers. Compte tenu du récent regain de la piraterie autour de la corne de l'Afrique, cette loi ne semble pas si anachronique qu'elle le paraît à première vue.

    Pas de synchronisation labiale

    En 2005, le président turkmène de l'époque Saparmourad Niazov a interdit le lip-sync sur les émissions de télévision et lors de grands événements culturels dans le souci de préserver «la vraie culture» de son pays.

    De plus, il a interdit l'opéra et le ballet, les jugeant «inutiles» et incompatibles avec la culture turkmène. Trois ans après, le successeur de M.Niazov, Gourbanguly Berdymoukhamedov, a cependant levé cette dernière interdiction.

    Pas de jogging collectif

    Le maire de la capitale burundaise Bujumbura, Saidi Juma, a interdit en 2014 la pratique collective du jogging, foot et autres distractions pratiquées par les habitants dans les rues de la capitale en vue de prévenir les «soulèvements à caractère politique».

    Jogging
    © CC0
    Jogging

    En 2017, la Sierra Leone a suivi ce bel exemple et interdit elle aussi la pratique du jogging dans les rues afin de «garantir la sécurité des citoyens pacifiques». La décision a été prise après que certains hommes politiques aux ambitions présidentielles ont organisé leurs propres joggings aux cours desquels leurs partisans arboraient des t-shirts aux couleurs de différents partis politiques.

    Pas de Saint-Valentin

    Bien que les salles de cinéma n'y soient plus interdites, l'Arabie saoudite a toujours une tolérance zéro envers la Saint-Valentin. Le 14 février du calendrier grégorien, il est interdit de vendre quoi que soit ayant une relation avec la fête qui ne figure évidemment pas sur le calendrier musulman.

    La Saint-Valentin
    © Photo. pixabay
    La Saint-Valentin

    Pas de Pokémon Go

    Au sommet de son immense succès en 2016, le jeu Pokémon Go a été interdit en Iran. Pour justifier cette décision, le Haut Conseil des espaces virtuels a évoqué des «questions de sécurité».

    «Parce que ce jeu mélange le monde virtuel et réel, il peut poser beaucoup de problèmes au pays et aux gens en termes de sécurité», a alors déclaré le procureur général adjoint de la République islamique Abdolsamad Khoram-Abadi.

    Pas de voyages dans le temps

    Les autorités chinoises ont adopté en 2011 une mesure interdisant l'utilisation du procédé de voyage dans le temps dans les médias et les fictions. Selon la déclaration ad hoc, les productions qui impliquent des personnages voyageant dans le passé «manquent de pensées positives et de sens».

    Voyage dans le temps
    © Flickr / Maxwell Hamilton
    Voyage dans le temps

    La Chine s'est également engagée à limiter la prolifération des films et téléfilms qui «composent négligemment des mythes, ont des intrigues bizarres et monstrueuses, et promeuvent le féodalisme, la superstition, le fatalisme et la réincarnation».

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    Tags:
    censure, sécurité, cinéma, jogging, culture, interdiction, baiser, piraterie, Pokemon Go, Parti nationaliste hindou, Chine, Iran, Arabie Saoudite, Turkménistan, Australie, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik