Ecoutez Radio Sputnik
    Sapin de Noël

    Ces villes qui ont dépensé des montants pharaoniques pour leurs décorations de Noël

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    Insolite
    URL courte
    317

    La fin d’année est une période de fêtes magiques qui nous font revenir dans l’enfance. Afin de nourrir ce sentiment, les autorités des grandes villes ne lésinent pas sur les moyens. Parfois, ces dépenses deviennent pharaoniques.

    Les grandes villes se sont endimanchées pour célébrer Noël et le Nouvel An. Voici la liste des décorations les plus chères qui ont suscité la polémique parmi les habitants.

    L'illumination de Nice à 900.000 euros

    En ce qui concerne le montant des illuminations de Noël, Nice a dépassé Paris, qui a réservé à ces fins un budget de 700.000 euros. Cette année, la mairie de cette commune des Alpes-Maritimes a choisi la thématique de l'espace, en décorant les endroits les plus visités de la ville de fusées lumineuses. La cerise sur le gâteau est un sapin artificiel de 20 mètres de haut couronné d'une croix.

    Beaucoup d'internautes ont critiqué le choix de la municipalité, ainsi que les dépenses allouées aux décorations, en jugeant que cet argent aurait pu être utilisé pour aider les gens en détresse.

    Il y avait également ceux qui ont dénoncé le gaspillage d'énergie.

    Les grandes ambitions de Puteaux

    Cette année, la ville de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, dont la population n'atteint même pas 45.000 habitants, a dépensé en décorations de Noël un montant équivalant à celui des grandes capitales. Selon la mairie, c'est 400.000 euros la patinoire, 500.000 les lumières et 75.000 euros le sapin de quatre tonnes et 23 mètres de haut. Néanmoins, l'opposition pense que les autorités dissimulent les dépenses réelles qui seraient beaucoup plus élevées.

    Les internautes ont aussi critiqué le «mega-sapin» acheté par la mairie, qui a été comparé par un élu d'opposition «à celui de New York, décoré de boules aussi grosses que celles de bowling».

    Le sapin le plus misérable mais pas moins cher

    Les habitants de Rome ne comprennent pas à quoi la mairie de la capitale italienne a dépensé 48.000 euros, car le sapin, installé sur la Piazza Venezia, a l'air pitoyable. Les internautes ont créé une page Twitter intitulée «Spelacchio» (galeux) sur laquelle ils rient de l'arbre. Heureusement, les Italiens et les touristes peuvent se rendre au Vatican qui apparemment a choisi son symbole de Noël plus attentivement.

    Un sapin corrompu

    Les autorités de Belgrade ont acheté un arbre artificiel de 18 mètres au prix de 83.000 euros ce qui a suscité une vive polémique en Serbie et a poussé l'opposition, lançant des allégations de corruption, à mener une investigation concernant l'argent dépensé. Par la suite, le maire de la capitale serbe Sinisa Mali a déclaré qu'il n'était pas au courant du prix de ce sapin et a promis d'annuler le contrat avec le fournisseur.

    Lire aussi:

    À Rome, le sapin de Noël le plus triste perd ses aiguilles, malgré son prix exorbitant
    Épis de maïs et cosmonautes en ouate. L’Histoire de l’URSS sur des sapins de Noël
    Une tonne de bananes pour faire un sapin de Noël!
    Tags:
    illuminations, sapin de Noël, Italie, Serbie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik