Ecoutez Radio Sputnik
    Un grand-mère

    Ok, googoo! Cette mamie qui ne s'entend pas avec un gadget Google fait rire le net

    © Photo. Pixabay/Collage
    Insolite
    URL courte
    0 42

    Il n'est jamais trop tard pour apprendre à utiliser les nouvelles technologies. Pourtant, le premier contact avec elles peut légèrement surprendre les personnes âgées qui ont parfois du mal à imaginer comment il est possible de parler à un gadget comme à un être vivant.

    La vidéo amusante publiée il y a quelques jours sur Youtube par Ben Actis montre comment il est parfois difficile pour les personnes âgées de communiquer avec des gadgets dont la principale fonction est de rendre la vie plus facile.

    On y voit sa grand-mère italienne âgée de 85 ans essayer en vain de tester l'enceinte Google Home Mini. Malgré l'absence de bouton, la mamie ne cesse d'appuyer sur le gadget tout au long de la vidéo, en répétant au lieu des commandes vocales Hey Google et OK Google, la phrase «hey googoo» à laquelle l'appareil ne veut évidement pas réagir.

    Après plusieurs tentatives totalement vaines, la grand-mère a réussi à poser une question concernant la météo du lendemain. La réponse de l'enceinte qui commençait par «Demain, à Flager Beach» l'a complètement effrayée parce qu'elle ne s'attendait pas à ce que l'appareil sache où elle se trouvait. La femme s'est levée brusquement et a avoué qu'elle avait peur.

    Le premier étonnement passé, la grand-mère a trouvé le courage de demander à l'enceinte de lui jouer une chanson italienne, Piemontesina bella. Le gadget ne s'est pas révélé aussi performant que la première fois et, au lieu de la chanson espérée, il lui a donné la météo de Londres.

    Lire aussi:

    Google vous écoute en permanence. Voici comment trouver les enregistrements!
    Des salariés de Google démissionnent pour protester contre «un business de guerre»
    Filtre anti-fake de Google: les médias mainstream sont-ils les seuls crédibles?
    Tags:
    grand-mère, Google, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik