Insolite
URL courte
181
S'abonner

Des scientifiques de l’Université d’État de New York à Binghamton ont découvert que des troubles de sommeil réguliers pouvaient causer des sentiments d’anxiété et une dépression.

Ceux qui dorment moins de huit heures par jour sont plus exposés à la dépression et à l’anxiété, selon des scientifiques de l’Université d’État de New York à Binghamton.

Les chercheurs ont estimé la durée de sommeil chez les gens exposés à des degrés divers à l’inquiétude et à la rumination, une concentration continue sur des pensées négatives. Ils ont aussi montré à ces mêmes personnes des images afin de susciter chez elles une réaction émotionnelle que les chercheurs analysaient par la suite par le prisme des mouvements des pupilles.     

Il s’est avéré que des troubles réguliers du sommeil suscitaient chez les gens des problèmes alors qu’ils essayaient de se distraire d’informations négatives. D’après les scientifiques, cela contribue au développement de désordres mentaux, et en particulier à l’apparition de la dépression et du sentiment d’anxiété. 

«Nous avons découvert que les gens, qui avaient pris part à la recherche, avaient une tendance à s’accrocher à des pensées négatives. Au moment où, habituellement, des gens peuvent surpasser les effets des informations négatives, ceux qui ont pris part à la recherche n’y parvenaient pas», indique le portail Eurekalert en se référant à Meredith Coles, un des auteurs de la recherche. Selon les scientifiques, ces données permettront aux psychiatres de lutter plus efficacement contre une série de désordres mentaux en ajustant le sommeil de leurs patients.

Auparavant, des scientifiques de l’Université de Californie avaient eux aussi abordé le sujet du manque de sommeil. Ils avaient découvert que le manque de sommeil pouvait provoquer une réduction du fonctionnement du cerveau, ainsi qu’être à l’origine cause de trous de mémoire et de problèmes de vision.

Lire aussi:

Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
désordre, pensées, manque, problèmes, chercheurs, dépression, sommeil, cerveau, Université de Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook