Ecoutez Radio Sputnik
    Harvey Weinstein

    Trop hideux: les studios de porno rejettent un scénario inspiré du scandale Weinstein

    © AP Photo / Chris Pizzello/Invision
    Insolite
    URL courte
    806

    Des géants de l'industrie pornographique ont rejeté le projet d'un film XXX reprenant l'histoire de Harvey Weinstein, jugeant ce sujet trop hideux.

    Des studios de production de films pour les adultes tels que WoodRocket, HUSTLER ou Burning Angel ont refusé de tourner un film inspiré par les faits révélés dans le cadre du scandale Weinstein aux États-Unis, rapporte le site TMZ.

    Selon Joanna Angel, mère fondatrice de la plateforme Burning Angel, il existe «certains standards esthétiques» pour les artistes masculins dans le porno, «et aucun d'entre eux ne ressemble à Harvey Weinstein».

    Les internautes se sont bien amusés de ce refus:

    «Ne moquez-vous jamais de l'apparence des autres, sauf si c'est #HarveyWeinstein!»

    «Ça irait peut-être sur Discovery Channel, dans une épisode sur les prédateurs», ironise un commentateur sur le site tmz.com.

    «Une fois de plus, l'industrie porno montre qu'elle a plus de scrupules éthiques qu'Hollywood», ajoute un autre.

    Depuis l'article dénonciateur publié par le New York Times début octobre, des dizaines de femmes, dont Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Rosanna Arquette, Asia Argento ou Emma de Caunes, ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement sexuel ou de viol.

    Sur la base de leurs révélations, plusieurs enquêtes criminelles ont été ouvertes à l'encontre de la personnalité influente de l'industrie du cinéma américain. Pour sa part, Weinstein dément avoir eu des relations sexuelles non consenties.

    Lire aussi:

    Depardieu sur Weinstein: «Je lui ai tiré les cheveux un jour»
    La vengeance des femmes: une entrepreneuse veut racheter la société de Weinstein
    Weinstein quitte la Guilde des réalisateurs. Y a-t-il une vie après la débâcle?
    Tags:
    harcèlement, scandale, pornographie, Hollywood, Harvey Weinstein, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik