Insolite
URL courte
3104
S'abonner

Les artisans ghanéens considèrent les cercueils comme un outil qui doit rendre possible la célébration de la vie même pendant les funérailles.

Depuis des millénaires déjà, l'art funéraire donne naissance à de nombreux objets bien particuliers, mais les cercueils personnalisés du Ghana, aussi appelés «cercueils fantaisie» en Europe, tiennent une place absolument spéciale dans cette «industrie de la tristesse».

Lights of Africa

Публикация от Paa Joe (@paajoecoffins) Янв 20, 2018 at 10:09 PST

Cercueils
© Sputnik . Ilya Pitalev
Au lieu des coffres en bois austères auxquels nous sommes plutôt habitués, les artisans ghanéens proposent à leurs clients des cercueils originaux de toutes les formes et de toutes les couleurs possibles pour rester joyeux et de bonne humeur pendant les funérailles.

La plupart du temps, la forme du cercueil a un rapport avec les qualités du défunt ou avec sa profession. Ainsi, les artisans sculptent une antilope pour accompagner un chasseur dans l'au-delà, un camion pour représenter un conducteur ou bien une épaisse Bible pour louer la foi d'un bon chrétien.

L'histoire des cercueils fantaisie aurait commencé avec le menuisier Samuel Kane Kwei, qui a mis à l'œuvre ses capacités artistiques lorsqu'un de ses oncles, pêcheur réputé, lui a demandé de lui fabriquer un cercueil particulier pour l'accompagner dans sa dernière demeure. Le menuiser a alors créé un cercueil en forme de baleine.

Depuis lors, le cercueil personnalisé est devenu une tradition au Ghana et un business florissant. Aujourd'hui, les fabricants ghanéens exportent leurs créations aux États-Unis et en Europe. Plusieurs de leurs œuvres ont trouvé leur place dans des musées hors du continent africain.

Lire aussi:

Covid-19, en continu: près de 100.000 morts dans le monde, un nouveau transfert de malades depuis Paris
Trump réagit à l’envoi de matériel médical par la France à l’Iran
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Le coronavirus fera-t-il de la Chine le nouveau maître du monde?
Tags:
traditions, funérailles, cercueil, Ghana
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook