Ecoutez Radio Sputnik
    Le roi Philippe et la reine Mathilde

    «Boulettes» canadiennes au menu de la visite des souverains belges au Canada

    © REUTERS / Chris Wattie
    Insolite
    URL courte
    403

    Le drapeau allemand pour accueillir le couple souverain belge au Canada, quoi de plus beau? Lorsque la partie canadienne commet cette gaffe à Ottawa et bien d’autres encore à l’arrivée du Roi des Belges, les internautes rigolent faisant des allusions à l’époque nazie et allant jusqu’à comparer les drapeaux russe et français.

    Le roi Philippe est venu dans la capitale canadienne accompagné de son épouse, Mathilde, de sept ministres et d'une centaine d'hommes d'affaires. Cette importante délégation met en relief l'importance de sa visite, relatent les médias. Cependant, la partie canadienne a traité le déplacement du souverain belge plutôt avec légèreté et ont confondu les drapeaux belge et allemand.

    ​La «substitution» des drapeaux n'a pas été la seule gaffe de leur cru que les internautes ont rapidement tourné en dérision.

    La Twittopshère s'est majoritairement penché sur la gaffe de la «substitution» de drapeau et ont ironisé à ce sujet:

    Après tout, l'Allemagne et la Belgique ne sont pas très éloignés l'un de l'autre, ironisent les internautes et appellent à faire preuve de la tolérance:

    Les internautes les plus attentifs et scrupuleux ont remarqué que les Canadiens se sont permis d'autres inexactitudes lors de la préparation de l'accueil des Belges:

    En effet, outre le «jeu des drapeaux» et de l'erreur commise sur le panonceau, la partie canadienne a fait d'autres gaffes lors de la visite du souverain belge. Par exemple, selon le Journal du Québec, la gouverneure générale a commencé son discours en allemand plutôt que par du néerlandais (ce qui avait été prévu initialement). En outre, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, n'a pas pu être présente pour l'arrivée du souverain belge à cause de la perturbation du travail sur Air Canada.

    Plusieurs internautes n'ont pas avalées ces «boulettes» canadiennes avec humour, mais avec indignation:

    Lire aussi:

    Le gouvernement canadien dépense des millions pour de la pub sur Facebook et Instagram
    Les critiques de Trudeau coûteront cher au Canada, promet Trump
    Vente d’armes canadiennes à l’Ukraine: Ottawa protecteur ou pyromane?
    Tags:
    reine, roi, réseaux sociaux, Twitter, Inc, Ottawa, Canada, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik