Ecoutez Radio Sputnik
    la ville de Qingdao

    Il se voit sur une photo de sa femme, prise 11 ans avant leur rencontre

    CC BY-SA 2.0 / tak.wing / DSCN2346.JPG
    Insolite
    URL courte
    2180

    Seriez-vous surpris de découvrir votre image sur une photo de votre femme prise bien avant le jour où vous avez fait sa connaissance? Pour mieux comprendre, mettez-vous à la place de cet habitant de la ville chinoise de Chengdu.

    Selon Channel NewsAsia, réseau d'information de langue anglaise basé à Singapour, M.Ye, habitant de la ville chinoise de Chengdu dans la province du Sichuan, a récemment découvert qu'il avait croisé sa femme sans le savoir, 11 ans avant d'avoir fait sa connaissance.

    Début mars, il regardait les photos de sa femme dans un album de famille de sa belle-mère pour comparer à qui ressemblait le plus leurs filles jumelles. Sur une photo il a vu un jeune homme vêtu d'un T-short bleu et d'un pantalon noire. C'était lui.

    Il s'est avéré que la photo avait été prise en juillet 2000, alors que sa future femme, Melle Xue, s'était rendue avec sa mère dans la ville balnéaire de Qingdao, au bord de la mer Jaune. M.Ye s'y est rendu à la même époque par pur hasard. Il y est allé à la demande de sa mère qui avait réservé le voyage, mais n'avait pas pu partir à cause d'une crise d'appendicite.

    Ye et Xue sont venus à la même heure sur la place du 4 mai de Qingdao. L'homme a été pris en arrière-plan par hasard sur la photo de sa future femme, elle-même présente sur la photo.

    M.Ye et Melle Xue se sont rencontrés 11 ans plus tard à Chengdu et se sont mariés en 2012.

    M.Ye envisage maintenant de ramener leur famille au même endroit dans un avenir proche et de prendre une photo au même endroit.

    Lire aussi:

    «Kaspersky Geek Picnic 2017»: un festival de la science, des technologies et des arts
    Une photo de son enfance l’aide à retrouver son amoureuse 25 ans plus tard
    Un photojournaliste de Sputnik reçoit un «Oscar» des photos
    Tags:
    photo, Qingdao, Chengdu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik