Ecoutez Radio Sputnik
    Le prince William et son épouse

    Quel est le lien entre Harry Potter et le nom du nouvel héritier au trône britannique?

    © AP Photo / Kirsty Wigglesworth
    Insolite
    URL courte
    111

    Le prénom du deuxième fils du duc et de la duchesse de Cambridge, Louis Arthur Charles, a rappelé aux amateurs des romans de J. K. Rowling ceux des membres de la famille Weasley. Néanmoins, il y a une autre explication à leur choix.

    Les amateurs des romans et des films d'Harry Potter ont établi un lien entre le nom du troisième enfant du prince William et de Kate Middleton, né le 23 avril, et les héros de cette série, informe The Independent.

    Après que le duc et la duchesse de Cambridge ont annoncé le nom de leur fils, Louis Arthur Charles, le groupe Pottermore a écrit sur sa page Twitter: «Louis Arthur Charles, tes prénoms t'ont été donnés en souvenir de trois célèbres Weasley…».

    Cette phrase fait référence à une réplique d'Harry Potter adressée à son fils: «Albus Severus, tes deux prénoms t'ont été donnés en souvenir de deux directeurs de Poudlard».

    The Independent indique qu'Arthur est le nom du père de la famille Weasley, tandis que son deuxième fils s'appelle Charles. Louis Weasley est né après la période décrite dans les romans. Il s'agit du fils de William Weasley, le frère ainé de Ron.

    Le prince William et son épouse apprécient les romans d'Harry Potter. Ils ont participé à l'ouverture au public des studios où Warner Bros. a réalisé les huit films de cette série. Néanmoins, leur deuxième fils a obtenu son prénom en l'honneur de l'amiral Louis Mountbatten, oncle maternel du prince Philippe, époux de la reine Élisabeth II.

    Lire aussi:

    Le fils de la princesse Diana pointe du doigt les coupables de sa mort
    «Je t’aime depuis 80 ans»: un couple américain célèbre son anniversaire de mariage
    Le mariage du prince Harry remis en cause par une fan australienne?
    Tags:
    Joanne Rowling, Harry Potter, Kate Middleton, prince William, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik