Ecoutez Radio Sputnik
    Robot

    Traité d’«emmerdeur», ce robot est aussi accusé de jeter des regards «lascifs» aux femmes

    © Photo. Pixabay
    Insolite
    URL courte
    385

    Les femmes se trouvant dans un aéroport de New York ont accusé un robot de sécurité de jeter sur elles des regards «lascifs», tandis que les employés ont tout simplement dénoncé qu’il n’était pas d’une grande utilité car il passait ses journées à «se faufiler entre les femmes pendant que les escrocs regardaient et riaient».

    Des femmes se sont plaintes d'un robot-gardien de l'aéroport La Guardia à New York, relate The New York Post.

    Ainsi, une gardienne de sécurité a partagé avec le média son anxiété due au fait que le robot se faufilait entre les gens ajoutant qu'un jour elle l'avait tout simplement repoussé avec un sac. 

    «C'est un emmerdeur. Ça ne cesse de déranger les gens», a-t-elle déploré.

    Une autre employée de l'aéroport est persuadée que ses collègues masculins ont installé le robot de sorte qu'ils puissent mieux la regarder.

    Certaines passagères ont été indignées que le robot les ait approchées puis dévisagées «avec convoitise»… sans toutefois préciser comment le regard d'un rebot pouvait devenir «lascif» en fonction du sexe des personnes devant lui.

    Plusieurs autres passagers ont dit que lorsqu'ils s'approchaient de l'appareil, il commençait à les avertir d'un «Vous êtes dans mon espace personnel».

    Certains gardes ont déclaré que le robot devait combattre les fraudeurs et les chauffeurs de taxi illégaux occupant des places de stationnement, mais que cela ne fonctionnait pas très bien.

    «Ils (les chauffeurs illégaux, ndlr) en rient juste. Ils marchent autour du robot et emmènent les gens dans leurs voitures. C'est un gaspillage d'argent», a déclaré un spécialiste de la sécurité à l'aéroport.

    Le robot, installé à l'aéroport en février 2017, patrouille à proximité du terminal B et enregistre tout ce qui se passe grâce à ses quatre caméras et microphones. 

    On ignore combien cela coûte à l'aéroport, mais selon les chiffres présentés par le média, le loyer mensuel des robots varie entre 6.500 et 8.300  dollars. À cause de cela des employés de l'aéroport se plaignent que pour le même prix la direction pourrait réparer les sanitaires.

    «Ils auraient pu rénover trois de nos toilettes pour le même prix».

     

    Lire aussi:

    «L'Attaque des clones» est-elle inévitable?
    Robots vs drones: une guerre ne se gagne pas qu'avec l'aviation
    Un robot-pompier qui peut devenir un robot-démineur créé en Russie (photos)
    Tags:
    femme, aéroport, robot, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik