Ecoutez Radio Sputnik
    Les chiens

    Les chiens ne savent pas pardonner… par rapport à leurs congénères loups

    © Sputnik . Alexandre Kryazhev
    Insolite
    URL courte
    0 75

    Les chercheurs ont révélé qu’il était plus difficile pour les chiens de pardonner à leurs amis que pour les loups et que la domestication signifie que les chiens ont perdu leur «mentalité de meute», comme le rapporte le Daily Mail.

    Une étude de l'Université de médecine vétérinaire de Vienne a montré que les chiens perdaient avec le temps la «mentalité de la meute» qui permet à ces animaux de résoudre les conflits avec leurs congénères, selon le Daily Mail.

    Cette compétence caractérise les loups qui vivent en meute et qui ne peuvent survivre seuls. Les scientifiques ont observé quatre meutes de loups et le comportement de chiens sauvés dans un abri.

    Les loups se querellent souvent, mais se réconcilient aussi très vite. Dans la moitié des cas, la réconciliation se passait dans les dix premières minutes après le conflit. Les chiens se disputaient beaucoup moins souvent, mais avec plus d'agressivité et presque sans réconciliations. Seulement 20% des conflits se sont terminés pacifiquement.

    «Nous fournissons des preuves de réconciliation chez les loups captifs, qui dépend fortement de la coopération entre les meutes, alors que les chiens domestiques, qui comptent moins sur la coopération conspécifique que les loups, évitent d'interagir avec leurs partenaires après les conflits», déclarent les scientifiques.

    Selon les spécialistes, l'occurrence de la réconciliation chez les chiens peut être influencée par les conditions sociales et environnementales plus que chez les loups, et a appelé à davantage de recherches sur la manière dont les chiens gèrent les conflits.

    Lire aussi:

    Pourquoi les chiens comprennent si bien les humains
    Nicolas Hulot hurle-t-il avec les loups?
    Le loup fait son grand retour en Belgique après plus d’un siècle d’absence
    Tags:
    chercheurs, loup, chien, Vienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik