Insolite
URL courte
0 12
S'abonner

Au Texas, un détenu a tenté de s'échapper d'une voiture de police roulant à toute vitesse en grimpant sur son toit en passant à travers la lunette arrière brisée. D’après du shérif du comté de Taylor, l'homme a également menacé de mettre fin à ses jours lors de l’incident.

Martin Estrada, déjà incarcéré dans le comté d'Archer au Texas, a essayé de s'enfuir coûte que coûte de la voiture de police qui l'emmenait lors d'un transfert, relatent les médias locaux.

Dans la vidéo ci-dessus, on peut le voir briser la lunette arrière de la voiture et grimper sur son toit.

D'après la police, le jeune homme âgé de 31 ans, accusé de vol et d'agression en 2006, était transporté d'une installation sécurisée à Wichita Falls vers la ville d'Abilene quand il a entrepris cette tentative d'une évasion pour le moins audacieuse.

Selon les autorités, M.Estrada devait être transporté à Abilene pour vol aggravé, évasion d'une arrestation et possession de methamphétamine. Or, quand un agent de police était allé le chercher à la prison, le détenu était hors de lui et avait dû être maîtrisé avec des menottes.

Cependant, M.Estrada a réussi à «libérer un poignet de ses menottes» et à les utiliser pour briser la lunette arrière de la voiture.

Puis il a grimpé sur la voiture roulant à toute vitesse et a «menacé de se suicider à moins que l'officier n'arrête la voiture», a confié la police du comté de Taylor.

«Le policier a pris la décision de ne pas arrêter le véhicule jusqu'à ce que les officiers du comté de Wichita Falls arrivent sur les lieux pour l'aider», a-t-il expliqué.

Le détenu a finalement été calmé par la police à l'aide d'un taser. 

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Deux cas de contamination au coronavirus confirmés en France, les premiers en Europe
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Tags:
police, automobile, États-Unis, Texas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik