Insolite
URL courte
12419
S'abonner

Une brasserie polonaise attire de nouveaux clients par son choix peu ordinaire d’ingrédients pour sa bière. Elle y ajoute notamment des bactéries vaginales de mannequins…

L'entreprise polonaise The Order of Yoni (dont le nom reprend le mot indien Yoni qui signifie «vagin» ou «utérus») commercialise une bière à base de culture bactérienne vaginale.

Les créateurs affirment que le secret du goût de la bière réside dans le vagin féminin et qu'en boire serait comme avoir un rendez-vous avec la femme de vos rêves.

Ce sont des mannequins, Monika et Paulina, qui ont participé avec leurs bactéries vaginales, à la fabrication de cette bière spéciale. La bactérie en question est une lactobacille, aussi appelée bactérie lactique. On la retrouve notamment dans les muqueuses intestinales ou vaginales.

«Quand tu bois cette bière, tu comprends qu'à son tout début, il y avait une belle femme qui peut en ce moment prendre une douche, danser ou rire. Tu ressens une liaison avec cette femme», affirme Wojciech Mann, le propriétaire de la brasserie.

La bière est proposée en deux versions: Bottled Lust («Luxure en bouteille») et Bottled Passion («Passion en bouteille»), les deux ayant un taux d'alcool de 8%. La première est brassée à partir des bactéries vaginales de Paulina, la seconde de Monika.

Wojtek Mann assure que le procédé est totalement sans danger et parfaitement hygiénique, les participantes ayant subi un examen médical préalable. Le prix n'est cependant pas amical: environ 7 dollars la bouteille de 50 cl.

Un internaute français, connaisseur probable, a avoué dans les commentaires bien vouloir goûter quelque chose de ce genre mais sans bière…

 

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
femmes, vagin, insolite, bière, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook